Sénat : 9 sénateurs incompatibles remplacés valablement par leurs suppléants

par -
0 251

Se retrouvant dans des cas dincompatibilité, les neufs élus sénateurs qui ont opté de quitter le Sénat pour dautres fonctions, sont désormais remplacés par leurs suppléants. Ces derniers ont vu leurs mandats de sénateurs validés par lassemblée plénière, ce mardi 14 mai au Sénat. Par la même occasion, une commission spéciale de 50 membres et présidée par Evariste Boshab a été mise en place pour l’élaboration du Règlement intérieur du Sénat.

Après l’expiration de huit jours accordés aux sénateurs ayant des cas d’incompatibilité avec d’autres fonctions, l’examen des 51 dossiers présentés à la plénière a révélé que 37 sénateurs ont opté pour le Sénat. Quatre autres élus pour la haute Chambre du Parlement avaient déjà démissionné au moment du dépôt des dossiers.

L’ex-présidente de l’Union panafricaine de la jeunesse, Mme Francine Muyumba, a frôlé l’invalidation au Sénat à cause du dépôt hors délai constitutionnel de son dossier. Heureusement pour elle, qu’à la suite des justifications et un débat houleux, la plénière a enfin accepté son dossier.

Et pour les neuf dossiers restants, les sénateurs concernés ont opté de quitter le Sénat pour d’autres fonctions. Il s’agit de Willy Bakonga Wilima, Christophe Baseane Nangaa, Michel Bongongo Ikoli Ndombo, Pancrace Boongo Nkoy, Mohamed Bule Gbangolo Basabe, Fidèle Likinda Bolom’Elenge, Jean-Claude Musaas Manyong, Alphonse Ngoyi Kasanji et Gaston Nkole Tshimuanga.

Une commission spéciale dénommée Kongo-Central, Kwango, Kwilu a été donc mise en place pour la vérification des pouvoirs de leurs suppléants pour les remplacer de droit. Composée de 12 membres, cette commission spéciale a travaillé pendant deux jours, le vendredi et le samedi derniers.

C’est ainsi qu’au cours de la séance plénière de ce mardi 14 mai 2019, cette commission spéciale a présenté à l’assemblée les conclusions de son rapport des travaux. Ayant examiné les éléments exigés par l’article 132 de la Loi électorale telle que modifiée et complétée à ce jour, cette commission spéciale a jugé conformes les dossiers de tous les neuf suppléants des élus ayant désisté.

Par conséquent, leurs mandats en tant que sénateurs ont été ainsi validés par l’assemblée plénière. Entre autres ces heureux nouveaux sénateurs : M. Ilanga Bakonga Reagan, Mme Dieudonnette Mungwanandjo Boyekombo, M. Richard Bampunga Ndombo Benteke, Mme Lydie Baopoko Bahike, Papy Bazego Tebuseli, Jean-Laury Lilongo Botshili Banza, Micheline Kabedi Kazadi, Odette Mbuyi Ngoyi et Flory Ntumba Mbuyi.

La plénière du Sénat de ce mardi 14 mai 2019 s’est poursuivie par la mise en place d’une nouvelle commission spéciale chargée de l’élaboration du Règlement intérieur devant régir la Chambre haute du Parlement congolais tout au long de cette troisième législature de la troisième République. Laquelle commission spéciale du Sénat est constituée de 50 membres, en raison de deux sénateurs par province (pour les 24 qui siègent actuellement au Sénat en attendant les élections sénatoriales partielles au Nord-Kivu et Maï-Ndombe).

Et à l’avantage de son poids électoral, la ville de Kinshasa est représentée par 4 membres dans cette commission spéciale. Celle-ci dispose de 10 jours ouvrables (du 15 au 27 mai courant) pour parfaire le travail lui confié et présenter à l’assemblée plénière les conclusions de son rapport y afférant. Cette commission spéciale est présidée par l’honorable Evariste Boshab Mabileng.

L’approbation du rapport sera suivie directement de l’adoption du Règlement intérieur du Sénat. Ce qui qui sera le couronnement de la deuxième mission constitutionnelle assignée au Bureau provisoire du Sénat, installé le vendredi 05 avril dernier et dirigé par le doyen d’âge Léon Mamboleo Muguba Milamba, au cours de cette session extraordinaire inaugurale. Ce, après la validation des mandats. La toute dernière mission sera celle de l’élection et installation du Bureau définitif du Sénat qui poursuivra la session ordinaire de mars 2019.   

Lepetit Baende

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse