Reprise de la coopération entre la Rdc et le FMI: Tshisekedi et Lagarde d’accord

par -
0 694

En séjour à Washington, siège des Institution de Bretton Woods, notamment la Banque mondiale et le Fonds monétaire international (FMI), le Président de la République, Félix Tshisekedi a été reçu, vendredi dernier par Christine Lagarde, Directrice générale du FMI. Le Président congolais était accompagné du ministre des Finances, Henri Yav Mulang et des membres de son cabinet. A l’issue d’une séance de travail, les deux parties se sont engagées à renouer avec la coopération en veilleuse, après plusieurs années.

« Depuis 2015, nous n’avons pas fait une revue commune de l’économie du Congo. On va commencer d’abord par remonter les manches, se mettre au travail, monter la situation économique ensemble pour faire ce qu’on appelle l’article VI, c’est-à-dire l’audit de l’économie de la Rdc qui va nous permettre d‘établir où sont les forces, où sont les faiblesses  et où est-ce que les politiques budgétaires peuvent être améliorées… Et on donnera les conseils appropriés au président et à son gouvernement et on verra s’il faut financer », a indiqué la patronne du FMI, avant d’ajouter qu’on a besoin d’un programme pour se mettre au travail.

Toutefois, elle croit que le ministre des Finances et ses conseillers resteront à Washington et la mission du FMI chargée de la Rdc est mobilisée pour travailler, dès lundi matin, avec eux. Soulignons qu’il se tient à Washington les Assemblées annuelles entre la Banque mondiale et le FMI, occasions pour elles de discuter avec les pays membres pour notamment analyser les progrès et apporter des ajustements nécessaires.

Elle a par la suite rappelé que la mission du FMI est d’aider les Etats membres de l’institution. Dès qu’on aura fait un audit, on aura besoin de mettre en place un programme de soutien de financement, dans le cadre de l’amélioration économique souhaitée, précise-t-elle, tout en se montrant toujours optimiste du fait que les deux partenaires traditionnels aient renoué la relation.

Renouer avec le FMI n’est pas une mauvaise chose, parce que les différents appuis peuvent renforcer les réserves de change de la Rdc. Mais la Rdc devrait arrêter avec ses mauvaises habitudes qui étaient à la base de la mise en veilleuse de cette coopération. Retenons quand même que la Rdc n’est pas pour autant morte, n’a pas pour autant disparu, parce qu’elle n’était pas en programme avec le FMI. Sauf que la signature d’un programme formel va donner une certaine crédibilité à la Rdc sur le marché international.

Une parade en l’honneur de Félix Tshisekedi

La République Démocratique du Congo et son Président étaient à l’honneur vendredi 5 avril 2019. Les USA ont déroulé tout le protocole d’honneur au Mémorial d’Arlington, pour saluer la fin de la mission officielle du Chef de l’Etat congolais Felix Antoine Tshisekedi Tshilombo.  Pour la première fois depuis plusieurs décennies, l’hymne national de la République Démocratique du Congo a été exécuté avec maestria  par cette troupe d’honneur.

Le Président de la République et la Distinguée Première Dame se sont inclinés devant la tombe du Président Kennedy et visité ce cimetière qui accueille tous ceux qui se sont battus pour les USA depuis des siècles.

Fatshi s’adresse aux universitaires et autres experts américains

C’est devant un parterre des universitaires, lobbyistes et autres spécialistes du Congo ( RDC) que le Président de la République a livré un grand oral et répondu aux questions de l’assistance au Council on Foreign Relations. Modéré par le Doyen de la faculté des affaires étrangères de l’université Georges Washington, cette rencontre a été l’occasion pour le Président de la République de clarifier un  certain nombre de choses y compris celles qui fâchent.

Dans son mot d’introduction, le Président de la République a rappelé le contexte politique ayant conduit à l’alternance historique.  Tout en reconnaissant  le caractère fragile de l’équilibre politique, Felix Antoine Tshisekedi a sollicité l’accompagnement des partenaires traditionnels dont les USA pour consolider l’équilibre.

Le Chef de l’Etat a ensuite décrit avec chiffres à l’appui l’énorme potentiel d’investissement qui intéresserait les USA dans un partenariat gagnant-gagnant au profit de deux Etats et de leurs populations.  Répondant à la question d’un participant sur les contestations  électorales d’un des perdants, le Président de la République Felix Antoine Tshisekedi a, dans un langage clair et direct dissipé tout malentendu et confusion entretenus  par le perdant.

Réagissant à une interrogation sur la persistance d’Ebola à l’Est, le Président de la République a affirmé avoir pris des mesures importantes en associant le meilleur spécialiste congolais de renommée mondiale  en matière de lutte contre le virus. Réagissant   aux sanctions américaines contre les responsables de la CENI, alors que le pays  continue de saluer l’alternance, le Président a dit ne pas comprendre pareil paradoxe.

JMNK

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse