Réchauffement de la coopération belgo-congolaise: Une mission conjointe des Affaires étrangères et de la Défense belge à Kinshasa

par -
0 237

Le Vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères et européennes, et de la Défense, Didier Reynders, a chargé l’envoyé spécial pour la région des Grands Lacs, l’ambassadeur Renier Nijskens, et le Général major Philippe Boucké, adjoint du chef de l’Etat-major de la Défense, d’une mission à Kinshasa du 12 au 15 mai 2019, a indiqué dans  un communiqué, le Service public fédéral (SPF) Affaires étrangères.

« L’objectif de cette mission est de nouer des contacts avec les nouvelles autorités et l’ensemble des acteurs politiques et de la société civile, pour redynamiser nos relations bilatérales et examiner ensemble comment la Belgique pourrait contribuer au mieux à accompagner la République démocratique du Congo vers les changements souhaités par la population congolaise », a souligné Didier Reynders. L’envoi de cette mission fait suite à la rencontre à Washington le 3 avril dernier entre le Président de la République  Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo et M. Reynders, en marge d’une réunion de l’Otan.

Pour rappel, la Belgique et la RDC ont connu une crise diplomatique profonde, marquée notamment par la suspension par Kinshasa, le 14 avril 2017, de la coopération militaire belgo-congolaise mise sur pied en 2003 dans un contexte pré-électoral tendu en RDC et un report de deux ans des élections générales initialement prévue fin 2016.

Toutefois, depuis l’élection du Président Félix Tshisekedi, les deux pays ont conclu le 22 février dernier un accord qui a permis l’ouverture d’un « centre européen des visas » (CEV) pour succéder à l’ex-« Maison Schengen » et le rétablissement des sept fréquences hebdomadaires de la compagnie aérienne Brussels Airlines entre les deux capitales des deux pays, un moment réduite à quatre par Kinshasa.

La suite de la normalisation entamée après l’arrivée au pouvoir de M. Tshisekedi devrait passer par la désignation de nouveaux ambassadeurs – la RDC n’a plus d’ambassadeur en Belgique depuis 2016 et le dernier ambassadeur de Belgique à Kinshasa, Bertrand de Crombrugghe de Picquendaele, est rentré à Bruxelles en janvier 2018 – et la réouverture du consulat belge à Lubumbashi et de son équivalent congolais à Anvers, estime-t-on de source diplomatique.

« Nous devons tourner la page des élections au Congo et regarder comment nous pouvons soutenir le changement », a déclaré mercredi (heure locale) à Washington le ministre belge des Affaires étrangères Didier Reynders, à l’issue d’un entretien avec le nouveau président de la République démocratique du Congo, Félix Tshisekedi. « Ce que nous essayons de faire maintenant, c’est examiner comment nous pouvons contribuer à de réels changements et à des évolutions positives pour la population congolaise », a-t-il lancé.

JMNK

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse