Pour plusieurs faits mis à sa charge: Kasongo Tshilunde radié de la profession de journaliste en Rdc

par -
0 390

Sur des plaintes jointes de MM. Kambere Lusumba benoit, Secrétaire général de l’UNPC et de Kalenga Kabamba Gustave, membre de la Commission de la carte professionnelle, la Commission de discipline et d’éthique professionnelle (CDEP), Tribunal des pairs de l’Union nationale de la presse du Congo (UNPC) a infligé une lourde peine au président de l’UNPC, Boubacar Kasonga Tshilunde, en le radiant de la profession. De ce fait, il perd sa fonction de président du comité directeur faisant de lui président de l’UNPC. De ce fait, il ne peut plus engager l’UNPC sur toute l’étendue de la Rdc.

Selon le communiqué de presse publié à cet effet, il est accusé à l’ex-président des manquements jugés probants, cumulant par lui-même l’essentiel du chef d’accusations. Et provoquant ainsi, les circonstances aggravantes, selon l’article 53 du statut particulier de la Commission de discipline et d’éthique professionnelle, du fait de son ancienneté et l’importance de ses fonctions au sein de la profession, sont les suivants : avoir violé gravement les statuts de l’UNPC en instaurant sans l’aval du congrès, seul habilité à modifier les statuts, le manuel des procédures comptables, non prévu par les statuts, dans lequel il écarte des actes financiers, les signatures du Secrétaire général et de la Trésorerie générale, en se positionnant seul signataire, tel un ordonnateur tout puissant des dépenses, pourtant dans une association.

  On le charge d’avoir procédé à recevoir et ç gérer seul certaines sommes d’argent dues à l’UNPC par les partenaires Free Press et Inter News, à la place de la Trésorerie générale ; Avoir déréglé le domaine de co-signatures avec le Secrétaire général, à savoir les correspondances et les actes engageant l’Union, le cas à plusieurs lettres ou correspondances adressées aux autorités du pays, engageant l’Union et le contrat de bail de l’Appartement loué par l’UNPC aux tiers où il s’est avisé de signer seul sans le Secrétaire général.

On l’accuse aussi d’avoir pratiqué el faux et usage de faux sur un ordre de mission de l’UNPC, lors de son voyage à Mbuji-Mayi auprès du Gouverneur Ngoyi Kasanji dans l’affaire opposant ce dernier au confrère Ndeko Eliezer Tambwe, qu’il a fait signer par le Commissaire aux Comptes Jasby Zegbia Wambulu, personne non habilitée ; avoir reconnu dans sa comparution en aveu de violation des statuts de l’Union que certaines sommes d’argent dues à l’Union ont été gérées par la secrétaire comptable Mme Ruth Kayumba, statutairement non compétente mais qu’il utilise à la place de la Trésorerie générale ; Avoir effectué une mission officielle à Lubumbashi sur ordre de mission de l’UNPC aux fins de remettre, au nom de l’UNPC le diplôme d’honneur à M. Katumbi Chapwe, tel qu’il était désigné.

Au regard de tout ce qui précède, la Commission décide de la radiation de M. Kasonga Tshilunde Joseph Boubacar de la profession de journaliste en Rdc, et ipso facto, il perd sa fonction de président du Comité directeur faisant de lui président de l’UNPC. De ce fait, il ne peut plus engager l’UNPC sur toute l’étendue du territoire national. Un avertissement sévère est adressé à Mme Banzi Bambela à ne plus manquer de rigueur à la tenue régulière de son rôle et à la tenue conforme aux règles comptables des états financiers de l’Union. L’interdiction aux autres membres d’organes de l’Union de se mêler à la présente décision en respect de l’article 64 du statut particulier de la CDEP, ainsi que le retrait par la Commission de la carte officielle de presse n°001 attribuée à M. Kasonga Tshilunde Joseph-Boubacar.

Par ailleurs, la Commission attire l’attention des consœurs et confrères de la profession que la présente décision est un plaidoyer pour prévenir tout prochain président de l’UNPC, de ne pas se servir de celle-ci de vache à lait, mais d’être dignement et honnêtement au service de la profession. De même, elle demande aux membres du Comité directeur, présents à Kinshasa, d’appliquer l’article 30 et les autres dispositions statutaires qui s’apprêtent à cette circonstance afin de combler le vide à la tête de l’Union.

JMNK

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse