Haut-Uélé: Dungu-centre paralysé pour protester contre le projet de cohabitation avec les Mbororo

par -
0 724

Dans la province du Haut-Uélé, toutes les activités ont été paralysées hier mardi à Dungu-centre, à plus de 600 kilomètres au Nord-Est de la ville de Kisangani. Ecoles, marchés, boutiques, stations-service et autres activités ont été fermées.

La Société civile locale dénonce par cette action, un projet en gestation, selon elle, appelant les populations de Dungu à une cohabitation pacifique avec les éleveurs étrangers Mbororo. D’après la Société civile, une délégation des pays concernés séjourne depuis lundi dernier à Dungu pour la concrétisation de ce projet. Elle cite le Tchad, le Cameroun, la République Centrafricaine, la Guinée Equatoriale et l’Angola.

Le président de la Société civile de Dungu, pasteur Dieudonné Engagupay : « Nous avons préparé notre mémo au Chef de l’Etat pour dire « non » à la cohabitation pacifique comme ils prétendent, ou intégration pacifique des Mbororo parmi la population autochtone. Nous avons écrit notre mémo. Nous ne pouvons cohabiter agriculteurs et éleveurs. Il y a une incompatibilité. C’est pourquoi, après beaucoup d’autres concertations, au lieu d’organiser une marche ou un sit-in, nous avons dit aujourd’hui que toutes les activités soient stoppées sur toute l’étendue du territoire de Dungu ».

Il affirme qu’hier la Société civile a reçu un émissaire du gouverneur de la Province. « Si on ne peut pas trouver un terrain d’attente, c’est alors que ce soir, on pourra voir comment procéder », a-t-il dit.

Contacté par Radio Okapi qui nous livre cette information, l’administrateur de Dungu reconnait la présence dans son territoire, de la délégation des pays concernés pour ce projet. Mongito Babangama affirme qu’une réunion d’urgence du comité local de sécurité devrait se tenir mardi soir. À l’issue de laquelle il se prononcera.

Lepetit Baende

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse