Pour une campagne électorale réussie et une victoire assurée Shadary se confie à Dieu

Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

En catholique convaincu et engagé, le candidat du Front Commun pour le Congo (FCC), Emmanuel Ramazani Shadary ne pouvait commencer sa campagne électorale, sans se confier à son Dieu, celui-là même qui lui a tout donné. Et ce, parce que tout vient de Dieu et si lui n’a pas agréé une œuvre ou une démarche, ceux qui la font ont mille et une raisons d’échouer. De même, aucune victoire n’est possible sans qu’elle ne soit voulue et soutenue par le Créateur. Fort de la parole de Dieu : « …si Dieu est avec moi et me garde pendant ce voyage que je fais, … » (Genèse 20, 20), plusieurs cultes ont été organisées samedi 24 novembre 2018 dans différentes Eglises du pays, pour recommander à Dieu le candidat du FCC et ses différents déplacements sur l’ensemble du territoire national.

Ainsi, Catholiques, Musulmans, Orthodoxes, Anglicans, Protestants, Indépendants, Salutistes, Églises du réveil, Eglises dites autochtones (Tata Ghonda, Mpeve ya Nlongo…) se sont unis comme un seul homme, pour recommander à Dieu le candidat Ramazani Shadary pendant la campagne électorale et jusqu’à la victoire finale le 23 décembre 2018. Comme le veut la coutume, tous ces cultes ont été demandés par le Front Commun pour le Congo, en faveur de son candidat dont les cadres et militants ont été présents sur différents sites ciblés.

Après la messe à la paroisse Notre Dame du Congo, le professeur Evariste Boshab a justifié cette démarche par le simple fait qu’il faut se recommander à Dieu. « Emmanuel met son mandat sous le signe de Dieu. Il est venu demander grâce à Dieu, pour que tout ce se passe normalement. Que Dieu bénisse la République démocratique du Congo, qu’il bénisse le processus électoral, pour que tout se passe dans la paix. Tel est le sens de cette célébration eucharistique », a-t-il indiqué, avant d’ajouter que tout va se passer démocratiquement, il n’y aura aucune violence, aucune provocation et que le meilleur gagne.

Outre la cathédrale Notre Dame du Congo, le culte a aussi eu lieu chez les Kimbanguistes. Ici, le responsable de ce culte a justifié la démarche de Shadary qui s’est  confié à Dieu. A l’en croire, c’est une grande joie pour que Dieu puisse le guider dans sa campagne. Il prie à ce que Dieu donne la paix et que tout se passe dans la paix à partir d’aujourd’hui, le jour des élections et après, parce que le pays a besoin de la paix. Pour participer à ce culte, le candidat n°13 était représenté par Willy Bakonga, Secrétaire exécutif adjoint du PPRD, qui a eu les mots justes pour saluer la démarche de Shadary.

« Il faut dire qu’Emmanuel Ramazani Shadary est un chrétien et que toute démarche, si vous n’associez pas Dieu, elle est vouée à l’échec. C’est comme ça que le candidat n°13, avant de commencer une quelconque campagne, il a voulu mettre Dieu à la première place. C’est ça l’importance de ce culte d’action de grâce, c’est ça l’importance de ce jour », dit-il, avant de fustiger le fait que d’autres candidats ont déjà commencé la campagne, mais lui a voulu d’abord mettre Dieu en exergue, mettre d’abord la campagne entre les mains de Dieu pour que lui-même puisse baliser le chemin de la victoire, car la victoire est possible avec Dieu.

Et de renchérir que Dieu ne ment pas. Il a déjà dit que Ramazani Shadary sera le président de la République et va remplacer le président Joseph Kabila Kabange. Il n’a pas manqué d’insister sur le fait que le chef de l’Etat a donné aux Congolais un autre cycle pour les élections. Nous avons eu les élections en 2006, en 2011 et aujourd’hui en 2018. Ça prouve que Joseph Kabila a restitué le pouvoir entre les mains de la population. Que le peuple lui-même choisisse ceux qui vont diriger le pays demain. On ne peut plus prendre le pouvoir par la force, par les armes, rien que la voie de la démocratie, des élections et c’est ça le sens même que tous les Congolais doivent retenir : que le pouvoir est aux mains de Dieu et Ramazani Shadary, c’est l’enfant de Dieu et c’est comme ça qu’il a commencé toute chose avec l’Eternel.

« …cette messe a été demandée pour que Dieu l’accompagne dans cette campagne, surtout qu’on ne peut pas aller dans cette bataille sans la bénédiction de Dieu… », a indiqué un chrétien trouvé dans l’enceinte de la paroisse Notre Dame du Congo.

Néhémie Mwilanya chez les Anglicans

Participant au culte organisé par l’Eglise anglicane dans la commune de Limete, le Coordonnateur du Comité stratégique du Front Commun pour le Congo (FCC) et Directeur de cabinet du chef de l’Etat, Néhémie Mwilanya Wilondja, a au cours de sa brève intervention à la fin du culte, répercuté les directives de l’Autorité morale du FCC, le Président Joseph Kabila Kabange.

A savoir, l’humilité et non le triomphalisme pendant et après la campagne, le bilan à présenter au peuple et la vision pour les prochaines années. Il sied de noter que la participation à ces différents cultes par les hauts cadres du FCC et les secrétaires permanents adjoints du Pprd, parti dont Ramazani Shadary est également secrétaire Permanent, a été bien forte selon les observateurs.

Il nous revient que plusieurs pasteurs des Eglises dites de réveil se sont retrouvés samedi 24 novembre 2018 à l’Assemblée chrétienne de Kinshasa (ACK/Bandalungwa), dirigée par l’Evêque Pascal Mukuna, pour consacrer le candidat du Front Commun pour le Congo (FCC) à la présidentielle du 23 décembre 2018 et sa campagne électorale à Dieu. Ainsi, le dauphin peut compter sur non seulement ces Eglises mais aussi les fidèles pour obtenir leurs scrutins et remporter ainsi les élections qui pointent à l’horizon.

A en croire le secrétariat technique de l’équipe de campagne du candidat du FCC, il était prévu que la campagne électorale de l’honorable Emmanuel Ramazani Shadary soit lancé le samedi 24 novembre 2018 sur toute l’étendue du territoire congolais, à travers des cultes religieux selon la diversité de religions de la Rdc.

Pour Kinshasa, plusieurs Eglises étaient ciblées : Église catholique : Messe à la cathédrale Notre-Dame du Congo à Lingwala où le candidat du FCC sera présent ; Pour l’Eglise du Christ au Congo: culte à la cathédrale du centenaire ; Pour l’église anglicane : culte sur l’avenue de l’Université en face de Saint Raphaël ; pour l’église orthodoxe : culte à la paroisse St Marc de Kauku dans la commune de Kalamu ; pour l’Eglise musulmane : culte à la mosquée centrale de Barumbu ; Pour les Églises indépendantes : culte au numéro 95 de l’avenue By pass, dans la commune de Lemba ; pour l’Eglise kimbanguiste : culte sur l’avenue Bukama dans la commune de Lingwala, au quartier Beau-vent ; pour les Églises du Réveil, enfin, culte à l’église ACK Bandal.

Le même communiqué du secrétariat technique de l’équipe de campagne du candidat du FCC, signé par son coordonnateur, le professeur Clément Kwete,  renseigne que les Gouverneurs des provinces, membres du FCC sont priés d’adapter ces différentes cultes aux réalités locales ou de se référer au coordonnateur du secrétariat technique.

Shadary attendu à Lubumbashi

Pour ce lundi 26 novembre 2018, des sources dignes de foi indiquent qu’il  est prévu un carnaval motorisé à partir de 9h30’ dans la ville province de Kinshasa jusqu’à l’aéroport international de N’Djili où le candidat du FCC, Emmanuel Ramazani Shadary prendra l’avion pour son premier meeting à Lubumbashi, chef-lieu de la province du Haut Katanga. Que vive la campagne électorale et que le meilleur l’emporte !

JMNK

 

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse