Regain d’insécurité au Nord-Kivu: Huit députés nationaux séjournent à Goma pour diagnostiquer à fond la situation

par -
0 695

Cette délégation parlementaire séjourne depuis le vendredi 29 mars 2019 à Goma au Nord-Kivu,  pour s’imprégner de la situation sécuritaire qui s’est totalement dégradée tant au chef-lieu de la province, que dans le territoire de Nyiragongo depuis plusieurs mois. Conduite par Eholo Eoni Norbert, député national élu de la circonscription électorale du territoire de Budjala, dans la province  du Sud Ubangi, cette forte délégation composée de huit députés nationaux élus des territoires de Nyiragongo, Rutshuru et Lubero ainsi que la ville de Goma, précise avoir été fortement touchée par le regain de  violence et le degré élevé de la cruauté dans la ville touristique et ses environs qui prenaient des allures très inquiétantes.

Aussitôt arrivés à Goma, les huit parlementaires et les trois agents administratifs  au bureau provisoire de l’Assemblée nationale ont rencontré le Gouverneur ad intérim de la province du Nord-Kivu. Avec Me Feler Lutaichirwa Mulwahale, ils ont diagnostiqué à fond la situation sécuritaires dans les territoires de Nyiragongo, Rutshuru, Masisi, Walikale, Lubero et Beni avec une attention trop particulière sur la ville de Goma et le territoire de Nyiragongo qui ont connu une insécurité généralisée marquée par des attaques ciblées pour règlement de compte ou abus de confiance par certains operateurs économiques qui utiliseraient l’argent de malfaiteurs dont la majorité reste en brousse, particulièrement les rebelles hutus des forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR), des cas de viol et vol lors des opérations de  cambriolage perpétrées par ces hors la loi qui ont rendu Goma instable voire invivable par certains compatriotes qui du reste se sont mobilisés pour aller habiter à Gisenyi au Rwanda voisin craignant  ainsi pour leur sécurité.

Au sortir d’une audience marathon d’environs deux heures et demi leur accordée  par le chef de  l’Exécutif provincial du Nord-Kivu au musée de Himbi dans la commune de Goma, le député Norbert Eholo en sa qualité de chef de cette délégation diligentée urgemment sur place  pour s’imprégner de la situation sécuritaire qui n’a que trop duré, a précisé que le Gouverneur ad  intérim de la province du Nord-Kivu a brossé un tableau sombre de cette situation qui pourra leur permettre de fournir assez d’éléments au Gouvernement de la République pour des solutions durables afin de rétablir  l’ordre, la paix et la sécurité sur toute l’étendue de la province du Nord-Kivu et que la population vive en  toute quiétude.

 « L’insécurité est partout dans toutes les provinces de la République, mais le Nord-Kivu reste la province la plus affectée par ces atrocités et là je le dis en toute vérité sans pour autant  mâcher mes mots même si je ne suis pas autochtone de  cette province martyr. Mais  je dois l’avouer parce que l’on reçoit des informations régulièrement qui nous font également mal au cœur  lorsqu’on apprend que des compatriotes sont  tués régulièrement et cela devra nous interpeller nous comme élus du peuple et aussi je dois vous faire comprendre qu’en dehors de notre mission régalienne de légiférer et contrôler l’exécutif nous avons également l’obligation de veiller à la survie de la population qui nous avait donné la lourde charge de la représenter au niveau de la chambre basse du parlement », a indiqué l’élu de la province du Sud Ubangi dans l’ex-province démembrée de l’Equateur.

C’est pourquoi, insiste-t-il, nous allons recueillir des informations claires sur place, les fournir au Gouvernement de la République qui devra certes prendre des mesures urgentes pour la  population congolaise toute entière et particulièrement celle de Goma et la province du Nord -Kivu toute entière vive en toute quiétude  et qu’elle  vaque paisiblement à toutes ses activités. Nous devons entreprendre toutes les démarches possibles pour que toute la population vive en paix et en toute quiétude et pousser les autorités à activer toutes les pistes possibles.

Cette délégation parlementaire a été diligentée sur base d’une motion d’information adressée à l’auguste assemblée par le député national Muhindo Kasekwa Jean-Baptiste après la succession des événements malheureux survenus aux quartiers Mugunga, Ndosho et Keshero dans la ville de Goma, ainsi que Bugamba 1 et 2, Buhene-Ngangi et Turunga dans le territoire de Nyiragongo où l’on dénombre jusqu’à ce jour une quarantaine des civils tués sans pour autant compter des personnes enlevées et retrouvées mort et des maisons incendiées et des biens emportés par des bandits armés majoritairement des rebelles hutus des forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR) associés à certains sujets Rwanda et autres compatriotes, qui selon des sources militaires et policières proviendraient du Parc National des Virunga (PNVi) dans le but de semer terreur et désolation au sein des populations civiles.

Cette délégation est composée des honorables Josué Mufula Jive et Jean Baptiste Muhindo Kasekwa élus de la circonscription électorale de Goma, Muteule Moromoro Mutuel du territoire de Nyiragongo, Nzekuye Kaburabuza François du territoire de Rutshuru, Alfani Marie-Claire du territoire de Walikale, Kamundu du territoire de Masisi, Maombi Sosthène du territoire de Lubero avec comme chef de fil l’honorable Eholo Eoni Norbert, élu de Budjala dans la province du Sud Ubangi, ainsi que trois administratifs du bureau provisoire de l’assemblée nationale.

Marty Dacruz Olemba

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse