A Malabo du 11 au 14 juin 2019: Félix Tshisekedi attendu aux Assemblées annuelles de la BAD

par -
0 393

Le Président de la République démocratique du Congo, Félix Tshisekedi est attendu à Malabo, en Guinée équatoriale, où le Groupe de la Banque africaine de développement tiendra ses Assemblées annuelles du 11 au 14 juin 2019. En sa qualité de 2eme vice-président de l’Union africaine et président de la sous-région Afrique centrale, le Chef de l’Etat Felix Antoine Tshisekedi Tshilombo devrait passer par Libreville pour rencontrer son homologue Ali Bongo Ondimba. La conférence de Malabo est d’une importance capitale pour la Rdc. Dans la mesure où, elle permettra au Chef de l’État Felix-Antoine Tshisekedi Tshilombo de faire entendre la voix de la RDC du haut de cette tribune. La BAD reste intéressée par le projet Inga,  en vue de booster l’industrialisation de plusieurs Etats africains et c’est la raison pour laquelle elle a même financé les études de faisabilité. A Malabo, le projet pont-route-rail ne manquera pas d’être soulevé et le chef de l’Etat congolais devra demander à la BAD d’attendre la finalisation de la construction du port en eau profonde à Banana (Kongo Central), l’érection d’une autoroute Kongo Central-Kinshasa, sans oublier l’étude d’impact sur les pertes à assumer par la Rdc.

« Le gouvernement et la population de Guinée équatoriale sont prêts et ont hâte d’accueillir l’événement phare de la Banque africaine de développement en 2019 », a déclaré Bernardo Abaga Ndong, coordinateur général du comité national technique Equato-guinéen, en charge de l’organisation des Assemblées annuelles.

“Nous sommes déterminés à faire de ces Assemblées annuelles dans notre pays, un succès des plus retentissants, qui renforcera notre prestige national, car un événement avec plus de 3.000 participants n’est pas une mince affaire à organiser”, a ajouté Ndong. Un aide-mémoire pour un bon accueil de l’événement en Guinée équatoriale a été signé le 27 février à Abidjan, en marge des consultations régionales annuelles (du 25 février au 1er mars), avec les gouverneurs des pays actionnaires africains, et auxquelles assistait le ministre des Finances de Guinée équatoriale, Lucas Abaga Nchama.

Le chef du protocole de la Banque, André Basse, qui représentait l’institution lors de la signature, a salué la Guinée équatoriale, en tant que pays hôte, pour son engagement à garantir le succès des Assemblées annuelles de la Banque, qui, cette année, vont se tenir sur le continent, après avoir été organisées en Corée du sud et en Inde ces deux dernières années.

Le thème retenu en 2019 par la Banque pour ces Assemblées annuelles est l’intégration régionale, une des cinq grandes priorités stratégiques de l’institution : “High 5”: éclairer l’Afrique ; nourrir l’Afrique ; industrialiser l’Afrique ; intégrer l’Afrique et améliorer la qualité de vie des populations en Afrique.

Avec un milliard d’habitants, le continent africain génère un PIB total de 3 400 milliards de dollars. Un tel marché est susceptible de créer d’immenses opportunités pour les entrepreneurs du continent. Mais pour arriver à un tel résultat, les gouvernements africains et les communautés économiques régionales doivent intensifier leurs efforts pour faciliter la libre circulation des personnes, des biens, des services et du commerce à travers leurs frontières. Les Assemblées annuelles de la Banque sont une opportunité unique d’aborder les défis auxquels le continent est confronté et aussi de proposer des moyens pour avancer dans l’intégration régionale de l’Afrique.

Environ 3 000 participants sont attendus à Malabo, parmi lesquels des ministres des finances, des gouverneurs de banques centrales, des banquiers, des parlementaires, des représentants de la société civile, des dirigeants d’organisations internationales et des chefs d’entreprises de premier plan issus des Etats membres de la Banque africaine de développement.

JMNK

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse