Wolfgang Tillmans expose au Musée de l’Echangeur de Limete

par -
0 370
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Pour ses premiers pas en Afrique, ce photographe allemand (voir photo à dr.) a choisi Kinshasa pour débuter son long périple  de 20 villes africaines pour une exposition dénommée « Fragile ». Avec le concours de Goeth Instute, l’Echangeur de Limete qui s’est mué depuis 2014 en Mussée d’art contemporaine et multimédia accueille du 13 janvier au 18 février 2018 des photos prises par Wolfgang Tillmans dans différentes contrées européennes retraçant des réalités presque similaires avec celles le peuple du continent noir.

Une conférence de presse a été organisé surplace, ce 10 janvier 2018, pour confirmer la tenue de cette activité de 5 semaines à Kinshasa avec une mobilisation des 5 panneaux géants, des écoles de la ville et une rencontre avec les étudiants de l’Académie des Beaux-arts.

Pourquoi « fragile » ?

« Tout est fragile sur cette terre», rétorque Wolfgang Tillmans précisant que les clichés qui tourneront en Afrique laissent la libre interprétation aux visiteurs. Plus de cinquante photos en format divers partant de 10X15 jusqu’au panneau géant, les images qui sont semblables provoquant un questionnement sur la similitude de la vie, loin du continent.

Après Kinshasa, ses photos, qui font rayonner ce Musée muet, prendront la direction de Nairobi et Johannesburg. Ce travail, qui résume la surface et la profondeur des images, est la somme des prises des multiples voyages dans le monde. Avec son équipe qui l’aide à l’installation des photos, Wolfgang Tillmans reste un photographe originel et original, c’est-à-dire, il ne retouche pas les photos. Il publie comme tel.

(Onassis Mutombo)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse