Werrason lance la campagne « Causerie morale »

par -
0 1334
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

En marge de la tenue de la 7ème édition de la Kermesse  de la paix à la Zamba, dans la commune de Kasa – Vubu, l’artiste musicien congolais  Noël Ngiama  Makanda  dit Werrason, ambassadeur de la paix, manifeste son intention de s’investir dans l’encadrement de la jeunesse à travers  une campagne d’éducation civique qu’il vient de lancer dénommée « Causerie morale ». Le leader du groupe  Wenge Musica  Maison Mère  constate la recrudescence des antivaleurs, des dérapages  chez les jeunes  qui sont  pour la plupart  manipulés  par des idéaux  politiques  en prélude des élections  qui se pointent à l’horizon. Il est donc temps de recadrer les choses, pense le « Roi de la forêt ». Désormais, Werrason  s’en va-t- en guerre  contre  des idées  égoïstes  qui ne corroborent pas  avec  celles liées  au développement de la République  Démocratique du Congo, et cela dans toutes ses productions musicales. Il ne manquera pas de lancer un message  du civisme et du patriotisme.

Citoyenneté, modèle  Werrason

Comme nous l’avons dit  ci-haut, le chanteur  fait le recadrage des débats  dans un encadrement psychologique  tout en gardant  les liens avec son public en vue de faire participer pleinement la jeunesse  aux principes  universels  pour la paix. Une invitation au patriotisme  –  l’initiation  à la citoyenneté –  prônée par le chef de l’Etat  pour une bonne orientation  des jeunes  au dialogue national tant attendu. Parmi les démarches envisagées, Werrason compte prendre langue  avec les hommes politiques  qui manient justement  cette jeunesse, « ils seront d’ores et déjà invités  à nos différentes activités  de la Fondation Werrason  et cela, dans le seul but d’alléger la tâche au Gouvernement congolais… »,  a laissé entendre un de ses collaborateurs.

Participation remarquable de Werrason au Fespam

Le géniteur de « Flèche Ingeta » et de la danse « kata mfumbwa » venait de participer à la 5ème édition du Festival panafricain de  la musique (FESPAM)  tenue  dernièrement à Brazzaville. L’artiste  a honoré  les drapeaux  de deux  pays voisins   dans une improvisation lors de son spectacle. La fête a vécu. Werrason en tant que leader d’opinion  s’imagine bonnement que la musique permet  de diffuser le message. Pour rappel, il n’y a pas longtemps, il avait initié le projet « Tribal world » en vue  de permettre  à ses compères  artistes musiciens  congolais de revoir le vieux continent  et de porter tout haut le flambeau de la culture  congolaise.

(Franck  Ambangito)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse