Voyage de Sergueï Lavrov au Rwanda: Pas de panique pour la Rd Congo

par -
0 362
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

A partir de ce dimanche 03 Juin 2018, le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, entame une visite au Rwanda où il sera reçu par le Président rwandais, Paul Kagame. A l’annonce de cette visite, on lit n’importe quoi sur les réseaux sociaux en ce qui concerne la présente crise rdcongolaise.

Il est impérieux que des analystes  de la politique internationale en parlent tant soit peu, explique Crispin Kabasele Tshimanga, Président National de l’UDS et Coordonnateur National du GPI, qui insiste sur le fait que la Russie du Président Vladimir Poutine a une position opposée à celle des USA en matière des relations internationales. Elle défend la souveraineté de chaque État et n’accepte pas l’immixtion étrangère, surtout des Occidentaux, dans les affaires internes d’autres États. La Russie en sait quelque chose pour avoir vécu la faillite de l’ex-Union Soviétique due, entre autres causes, aux coups tordus lui assénés  par les USA et la CIA.

Et cet ancien journaliste d’ajouter que la Russie qui garde un très mauvais souvenir de cet épisode, a horreur des ingérences et des diktats étrangers et privilégient des solutions nationales aux conflits locaux. Face à la théorie du monde monopolaire dominé par l’Oncle Sam, elle propose en contrepartie, en compagnie de la Chine, la théorie multipolaire. Autrement dit, aucune puissance étrangère, soit-elle américaine, ne doit absolument se targuer de jouer le rôle de gendarme du monde.

Cela étant précisé, la présence d’une délégation russe à Kigali, ne doit pas être vue d’un mauvais œil par les rdcongolais. D’abord, la Russie tient à la stricte application de l’Accord du 31 Décembre 2016 pour sortir de la crise actuelle. Le ministre Lavrov l’avait personnellement dit au Vice-Premier Ministre She Okitundu à Moscou lors de l’une de ses visites en Russie. Ensuite, les efforts russes s’insèrent dans un vaste mouvement international opposé à l’implosion de la République Démocratique du Congo.

Enfin, la Russie ne pourra pas participer à une quelconque conspiration contre notre pays et notre Peuple. La politique étrangère russe a souvent été marquée par l’internationalisme et non par le néocolonialisme. Toute la différence est là. Il est indiqué de rappeler qu’il est normal que la Russie s’informe de l’initiative africaine auprès du Président en exercice de l’Union Africaine. La position de l’UA étant connue (stricte application de l’Accord de la Saint-Sylvestre, organisation des élections apaisées et inclusives), tous les agitateurs congolais devraient se calmer. Il n’y a pas de péril en la demeure. Alors, pas de panique.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse