Voulant être une compagnie de référence en Afrique: Congo Airways reçoit son certificat IOSA

par -
0 134
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

L’Association internationale des transporteurs aériens (IATA), par le canal de son représentant, a remis hier jeudi à Kinshasa, à la compagnie aérienne nationale Congo Airways, le certificat IOSA (un programme d’audit des opérations de sécurité aériennes). Cette certification a pour avantage d’améliorer et de garantir la sécurité mondiale dans les transports aériens. Au niveau du Gouvernement, cette certification n’est ne peut pas être considérée comme un point de chute, mais plutôt comme le début d’un nouveau challenge qui s’offre à cette compagnie, en vue de permettre à l’ensemble des compatriotes de dresser les fronts longtemps courbés dans ce secteur vital pour l’économie nationale.

Cette importante cérémonie s’est déroulée hier à Kinshasa, dans un hôtel de la place et devant le ministre du Plan, représentant le Vice-Premier ministre et ministre des Transports et communication, la ministre du Portefeuille, la présidente du conseil d’administration de Congo Airways, le Directeur général de cet établissement public, le vice-président de l’IATA zone Afrique en charge des questions aéronautiques et d’autres invités de marque.

Dans son allocution, le Directeur général de Congo Airways, Désiré Balazire,  a indiqué que la certification IOSA est un programme d’audit développé par IATA pour attester la sécurité des procédures d’exploitation des transporteurs aériens. Cette certification améliore donc et garantit la sécurité mondiale dans les transports aériens. « Par ailleurs, ce label, renouvelable tous les deux ans, atteste la conformité de la compagnie aux standards internationalement reconnus de sécurité aérienne. Il évalue les systèmes et procédures mises en place par un transporteur dans les domaines ci-après : qualité et sécurité, opérations aériennes, opérations sol, contrôle opérationnel, maintenance des avions, sans oublier le fret et les problématiques liées à la sûreté », dit-il.

Et de renchérir que la certification de Congo Airways ouvre les horizons de la compagnie puisqu’elle est inscrite en ce moment au registre IATA des compagnies certifiées IOSA. En outre, elle donne l’avantage de signer des accords commerciaux de partage de codes (code-sharing) avec d’autres compagnies aériennes.

Pour Modeste Bahati, représentant de José Makila à cette cérémonie, la certification entre dans le cadre du processus dont la finalité est la sortie de la Rdc  des différentes listes de bannissement. « La cérémonie de ce jour prouve à suffisance que nous nous dirigeons vers cet objectif. Le chemin déjà parcouru est certes important, mais il nous reste encore beaucoup de défis à réaliser », martèle-t-il, avant d’insister sur le fait qu’il ne faut pas considérer cette certification comme un point de chute, mais plutôt comme le début d’un nouveau challenge qui s’offre à nous, en vue de permettre à l’ensemble de nos compatriotes de dresser les fronts longtemps courbés dans ce secteur vital pour notre économie.

Pour sa part, le Directeur général adjoint de l’Autorité de l’Aviation Civile (AAC), Hyppolite Muaka, a fait savoir que la certification IOSA par l’IATA démontre à suffisance que l’AAC a certifié Congo Airways sur des bases solides. Cette entreprise, a-t-il ajouté, a appris à grandir  depuis sa création en passant par son certificat des transports aériens (CTA) au certificat IOSA. Il a toutefois reconnu les efforts déployés par les responsables de la société pour recevoir aujourd’hui le certificat IOSA. Ce dernier  témoigne que la société travaille selon les exigences en  matière de l’aviation civile lui donnant  lieu d’être comptée parmi les compagnies de renommée internationale

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse