Volley-ball: Le comité exécutif de la Févoco présente les équipements des équipes nationales

par -
0 270
Une attitude des membres de la Févoco lors du point de Presse (Ph. Bolia)
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

-Par ailleurs, la RDC qualifiée pour la CAN 2017, en battant le Congo par 3 sets 0

A quelques heures du coup d’envoi des éliminatoires de volley-ball zone 4 pour la Coupe d’Afrique des Nations 2017, le comité fédéral de la Fédération de Volley-ball du Congo ‘’Févoco’’ a présenté les nouveaux équipements que porteront les équipements nationales de la RDC. Et ensuite, il a tenu un important point de presse, le vendredi 19 mai dans la salle des réunions en son siège de Lingwala.

Ci-dessous le condensé du point de presse animé par M. Christian Matata, président de la Févoco :

Concernant le moral des athlètes rd congolais, il a rassuré qu’il est de très haut niveau, étant donné qu’ils ont eu à passer plus de 2 mois à s’entrainer. Et d’ajouter : ‘’A ce jour, nous pouvons être sûrs que nous avons une très bonne équipe capable d’affronter l’équipe de Congo/Brazza samedi. Nous avons pu avoir nos internationaux qui évoluent en Allemagne, en Tunisie et au Maroc pour que nous puissions nous rassurer. Concernant les équipements, nous avons présenté ce jour l’équipement que nous allons utiliser tout au long de cette compétition et chez les filles. Ce sont des équipements de très bonne qualité qui viennent d’Espagne dans le magasin Joma et nous leur remercions. Nous n’avons pas signé un partenariat avec Joma, mais nous croyons que cela pourra être possible très prochainement. Au niveau de la Févoco, il serait bénéfique pour nous que nous puissions avoir un équipementier pour que nous puissions avoir cette facilité d’avoir des équipements sûrs de bonne qualité pour qu’à toutes les compétitions internationales, nous puissions être très bien habillés’’.

A la question de savoir des dispositions prises concernant les intempéries et comment la Févoco pourra-t-elle détecter des failles des filles puisque déjà qualifiées

Le président Christian Matata a répondu en ces termes : ‘’Concernant les dispositions prises, nous ne pouvons pas contrôler un phénomène naturel qu’est la pluie. Et par déduction, nous sommes dans une période où il pleut et bientôt nous allons entrer dans la saison sèche et nous espérons que la pluie ne va pas déranger cette compétition. S’il y a pluie, nous allons patienter pour reprendre le match après. Au niveau du stadium des martyrs, on a pu remplacer tout ce qu’il y a eu comme lumière pour que nous puissions jouer même très tard et nous espérons qu’il n’y aura pas la pluie et qu’il y aura une très bonne fête (NDLR malheureusement il a plu samedi à l’heure prévue pour la rencontre RDC-Congo/Brazza. Et que le match a été interrompu suite à l’insuffisance de lumière’’.

Et d’ajouter : ‘’Concernant la question des filles qui n’ont pas eu d’adversaires, elles sont d’office qualifiées. Certes difficile pour nous et pour les encadreurs de pouvoir déceler les failles qui peuvent nous permettre de s’améliorer par rapport à la compétition à venir. Mais on a pu suivre leurs entrainements et à chaque moment au niveau du comité exécutif, on arrivait à leur faire des remarques par rapport à l’évolution de ces entrainements et par rapport à l’évolution de chaque fille. Nous pensons qu’on a pu mettre en place une bonne équipe. On ne peut pas dire sans faille, mais on a pu mettre en place une équipe. On va continuer les entrainements parce que leur compétition c’est dans 2 mois. Nous allons continuer les entrainements et nous espérons que dans 2 mois, les petites erreurs vont disparaître. Dans l’entretemps, on va essayer d’organiser quelques matchs amicaux pourquoi pas avec des pays voisins comme Congo/Brazza pour voir quelles sont les erreurs pour les corriger en prévision de la CAN prévue dans 2 mois’’.

Quant à la possibilité d’organiser effectivement ces matchs amicaux, le président de la Févoco a répondu en ces termes :

Christian Matata : ‘’Nous avons un sérieux problème. Nous sommes sûrs et rassurés qu’on aura des partenaires pour réaliser nos objectifs. Malgré cela, nous arrivons toujours à organiser des compétitions. Nous arrivons toujours à faire voyager les équipes. Les gens qui nous écoutent peuvent toujours le faire. Bien sûr qu’il est plus facile que ça soit la RDC qui puisse se déplacer dans les pays voisins. C’est un souhait et l’on espère avoir des moyens nécessaires pour pouvoir réaliser ces rencontres avec des pays voisins. Pour pallier à cela, nous pouvons aussi faire affronter nos filles face aux équipes des garçons sur place ici. Affronter des garçons qui ont un niveau élevé peut permettre à nos filles de pouvoir s’améliorer très rapidement’’.

Combien des pays étaient attendus à Kinshasa pour les éliminatoires zone 4 pour la CAN ?

‘’La compétition que nous organisons est une compétition qualificative pour la CAN 2017 et directement qualificative pour la Coupe du monde 2018. C’est une compétition de grande envergure. Nous sommes en Afrique Centrale et pas mal des pays ont les mêmes problèmes que nous connaissons ici. Effectivement pour cette compétition, on attendait 4 nations qui avaient confirmé leur participation. Il s’agit du Cameroun qui devait participer en 2 versions Dames et messieurs, le Gabon devait aligner l’équipe masculine, le Congo/Brazza et la RDC. Nous n’avons reçu que la délégation de Congo/Brazza en une seule version masculine. Le Cameroun n’est pas venu parce que en version féminine, c’est le Cameroun qui va organiser la CAN. En tant que pays organisateur, ils sont d’office qualifiés. Concernant l’équipe du Cameroun homme, elle était classée 3è lors de la dernière compétition et le règlement dit que les 3 premiers sont d’office qualifiés. Le Gabon qu’on attendait il y a eu un problème administratif qui ne l’a pas permis de nous rejoindre. Vu le temps qui reste pour la CAN dans 2 mois, on ne pouvait plus changer des dates pour cette compétition parce qu’on doit aussi laisser aux nations de pouvoir préparer leurs équipes avant cette CAN. Au niveau de la RDC l’objectif reste le même. C’est pouvoir être championne de cette compétition pour mieux préparer la compétition à venir’’.

Message à la population congolaise

Christian Matata : ‘’A tous les congolais amoureux du volley-ball, nous les remercions de ce qu’ils sont en train de faire de près ou de loin. Nous leur demandons de nous soutenir. Le comité de la Févoco n’a qu’un seul objectif, c’est de pouvoir rehausser le niveau du volley-ball de la RDC. Le 1er objectif, c’est de dominer l’Afrique Centrale. Nous sommes sur le bon chemin et nous sommes en train d’y arriver. Par après, nous devons conquérir toute l’Afrique. Avec le soutien de tout le monde, nous pouvons y arriver. Le comité exécutif est en train de mettre tous les moyens pour que nous puissions y arriver. C’est une ambition, un projet et nous sommes sûrs et rassurés que ce projet sera bel et bien réalisé.  Avec le soutien de la population, je pense que nous arriverons facilement à atteindre nos objectifs. Nous remercions les journalistes qui ne cessent de nous apporter leur soutien. Nous remercions nos autorités et nous remercions tous ceux qui ne cessent de nous apporter leur soutien. Et nous promettons de faire de notre mieux pour que le volley-ball soit une discipline qui sera honorée partout en Afrique et pourquoi pas dans le monde entier parce qu’on a eu la chance et l’honneur pour la 1ère fois de voir la RDC qualifiée dans une compétition mondiale par nos athlètes de beach volley’’.

(Antoine Bolia)

       

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse