Volley-ball: La 2è édition du championnat d’Afrique des clubs dames/zone 4 laisse un goût amer

par -
0 289
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Depuis le dimanche 22 novembre, le rideau était tombé sur la 2è édition du championnat d’Afrique des Clubs dames zone 4 jouée trois jours durant au terrain annexe du stade des Martyrs. La palme est revenue à l’équipe de V. Club de Kinshasa qui avait battu à la petite finale Canon de Ndjili par trois sets deux.

Classement final

1ère V. Club 10 pts

2è Canon de Ndjili 8 pts

3è Ndella 6 pts

4è KindaOdzoho 5 pts

5è Ouragan 2 pts

Ce bilan de la compétition atteste clairement que V. Club a succédé au vainqueur de la 1ère édition jouée en 2014 qui n’est autre que DCMP/K.

Si sur le plan purement sportif, tout s’était passé plutôt bien, il se fait malheureusement que beaucoup de choses pas tout à fait catholiques ont terni l’image de la compétition.

Comment comprendre qu’une si grande compétition regroupant des équipes de la zone, soit organisée sans la présence des agents de l’ordre. Et comment peut-on autoriser que des gens puissent s’amener dans une installation sportive avec de la boisson alcoolisée et boire ? C’est inimaginable et pourtant, c’est la pure réalité vécue à la clôture. Le même jour de la clôture, la cérémonie marquant la fin de la compétition s’est déroulée vraiment dans l’obscurité. Les journalistes ont eu du mal dans ces conditions à faire correctement leur travail. Personne parmi les journalistes présents n’était épargnée dans ce désagrément aussi bien le cameramen que les journalistes de la presse écrite qui ne pouvaient pas écrire dans le noire.

Ce qui nous a encore fait très mal, c’est le fait que la compétition se soit déroulée dans un complexe en plein air. Programmée en pleine saison de pluie, la compétition a connu beaucoup de désagréments : soleil accablant et pluie, perturbant ainsi le déroulement normal des activités programmées. En 2014, la 1ère édition a eu lieu au Complexe Sportif Shark XI à la Gombe. Bien qu’offrant un cadre bien aménagé, les rencontres s’étaient jouées également en plein air, alors que le volley-ball se joue en salle. Sincèrement, il est plus logique que la RDC n’accepte plus l’organisation de ces genres de compétition aussi longtemps que le pays n’en disposera pas d’un Palais de sports ou des salles appropriées.

 

(Antoine Bolia)

 

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse