Volley-ball: Fin de la session de formation des cadres techniques et athlètes à Kindu

par -
0 154
M. Thomas Mukuidi
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

-Depuis hier, les deux experts de la Févoco entament l’étape de Bukavu

Dépêchés à Kindu dans le Maniema pour y animer une session de formation pour cadres techniques et athlètes par la Fédération de Volley-ball du Congo ‘’Févoco’’ que préside M. Christian Matata, les deux experts en occurrence Thomas Mukwidi, Directeur administratif de la Févoco et M. Swaleh Omari, Directeur technique national de la Févoco, y ont clôturé leur tâche dans ce coin.

Pendant une dizaine de jours, les deux experts de la Févoco ont eu à transmettre des notions de base de cette discipline à une trentaine de personnes à Kindu. Il nous revient d’une source proche de la Fédération que les deux experts Thomas Mukuidi et Swaleh Omari, ont quitté Kindu et atterri hier mardi à Bukavu. Ils sont très satisfaits d’avoir effectué la mission dans le Maniema. Ils comptent voir cette province prendre part à la prochaine Coupe de la Févoco prévue au mois d’août prochain sur place à Kindu.

A Bukavu où ils sont arrivés, les deux experts vont poursuivre la même mission. Prochaine étape, la ville touristique de Goma et ainsi boucler l’étape du Nord-Kivu.

De retour à Kinshasa, ils vont poursuivre à Matadi dans le Kongo Central. Viendra le tour de Kananga puis Mbuji-Mayi dans l’espace Kasaï où ils vont une nouvelle fois se ressourcer avant de reprendre leur bâton de pèlerins.

Comme on le voit, c’est un vaste programme de formation des cadres techniques et de vulgarisation  de volley-ball à travers certains coins de la République Démocratique du Congo où la discipline ne se pratique pas totalement.

L’objectif poursuivi par cette mission, est de remettre le volley-ball sur le rail tel que prévu dans le discours programme du président de la Févoco, M. Christian Matata et son comité.

(Antoine Bolia)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse