Volley-ball, Démarré hier au Pullman Hôtel: Le Congrès de la CAVB se clôture cet après-midi

par -
0 129
Le président de la Févoco prononçant son discours (ph.droits de tiers)
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Démarrés hier au Salon Congo de Pullman Hôtel à la Gombe, les travaux du Congrès de la Confédération africaine de Volley-ball ‘’CAVB’’ placés sous le haut patronage du chef de l’Etat, vont se clôturer cet après-midi sur le même lieu.

*Condensé de la cérémonie d’ouverture

En présence de M. Lisanga Bonganga, ministre d’Etat en charge des relations avec le parlement et représentant du chef de l’Etat, du pasteur Amos Mbayo, président du Comité olympique congolais et de nombreux autres invités, tout avait démarré par l’appel nominal qui a donné 42 pays accrédités. Ensuite, le mot de circonstance de M. Christian Matata, président de la Fédération de Volley-ball du Congo ‘’Févoco’’, le mot du Dr Amr Elwanni et enfin, le mot d’ouverture des travaux proprement dit de M. Lisanga Bonganga.

Dans son mot, M. Christian Matata a, au nom de toute la population congolaise et de tous les sportifs de la RDC, souhaité la bienvenue et un bon séjour à tous les congressistes.  Et d’enchainer que dès son investiture à la tête de la ‘’Févoco’’, le 02 octobre 2016, lui et tout son comité, avaient pris l’engagement de travailler pour le développement de volley-ball en RDC et la promotion des athlètes de ce pays à l’étranger.

A cet effet, ils ont commencé par doter la fédération d’un siège social avec des bureaux climatisés et une connexion Internet illimitée, afin de travailler sereinement pour l’aboutissement des objectifs qu’ils s’étaient fixés.

Avec le concours de la zone 4 et de la CAVB, ils ont organisé plusieurs compétitions à savoir : les éliminatoires d’Afrique zone 4 pour le Beach volley, le championnat zone 4 des clubs champions et les éliminatoires d’Afrique des nations de la zone 4.

Et M. Christian Matata de révéler : ‘’Plusieurs stratégies ont été mises en place pour rehausser le niveau de volley-ball au Congo, en commençant par la restauration de cette discipline dans les milieux scolaire, universitaire et même militaire, la formation des entraineurs, arbitres et administratifs de notre fédération’’.

A propos de la restauration de la pratique du volley-ball en milieu scolaire, le président de la Févoco révèle les difficultés éprouvées, dans la mesure où la RDC est un pays de plus de 80 millions d’habitants, découpé en plus de 26 provinces et contenant environ 20.000 écoles primaires et secondaires. Pour réaliser ses objectifs, la Févoco doit participer activement dans la dotation des matériels (filets et ballons) dans au moins 50 % de ces établissements. Malgré ses efforts, la Févoco a du mal à trouver ces matériels.

Poursuivant son discours, M. Christian Matata fait remarquer que le volley-ball, en RDC, doit suivre l’ère de la modernisation. Il cite le projet initié par la Févoco en collaboration avec l’organisme Ymca Ywca/RDC pour la construction d’une salle polyvalente couverte pour permettre à cette discipline de se développer, mais aussi donner l’occasion à la RDC de pouvoir solliciter l’organisation de grandes compétitions africaines. Bien entendu, renchérit le président de la Févoco, la réalisation de ce projet nécessite le concours et l’appui du Gouvernement congolais, les partenaires privés, CAVB, FIVB et autres organismes sportifs.

Et de conclure en direction des représentants des fédérations sœurs : ‘’Nous devons œuvrer dans le sens de développer cette discipline en Afrique toute entière, et cela en mettant en place les mécanismes et moyens nécessaires pour aider et soutenir les pays qui ont un niveau bas ou moyen, afin de permettre un équilibre dans nos différentes compétitions africaines, avec un impact positif sur notre participation aux championnats intercontinentaux’’

Dr Amr El Elwanni, président de la CAVB a quant à lui, apprécié le travail abattu par le comité de la Févoco pour la promotion du volley-ball en RDC. Et il a clos son speech en souhaitant la bienvenue à tous les congressistes.

Pour sa part, le ministre d’Etat Lisanga Bonganga s’est dit heureux d’inaugurer ces assises. Et il a remercié les congressistes pour leur présence en RDC qui a valeur de symbole et une grande preuve d’amitié. Et de souligner que M. Christian Matata fait partie de la nouvelle race de dirigeants sportifs qui ne ménagent aucun effort pour développer leur discipline. Par cette vivacité imprimée, il voudrait voir la RDC concurrencer les grandes nations de volley-ball continental. Et il a conclu en remerciant la CAVB qui a choisi la RDC pour abriter ces assises. Et il n’oublie pas tous les dirigeants qui font vivre le volley-ball à travers le monde.

(Antoine Bolia)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse