Volley-ball: Christian Matata dévoile le contenu du partenariat avec l’Ymca et autres points d’actualités

par -
0 300
Une attitude du président de la Févoco Christian Matata face à la presse (ph.Bolia)
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Comme souligné dans l’édition d’hier, L’Avenir revient sur les détails du contenu du protocole d’accord de partenariat signé entre la Fédération de Volley-ball du Congo ‘’Févoco’’ et l’Ymca-Ywca/RDC, le samedi 21 janvier 2017 en son siège de l’av. Isangi dans la commune de Lingwala. Dans son interview face à la presse, Christian Matata, président de la Févoco fait une brève restitution du voyage qu’il a effectué avec le S.G Shacob auprès du président de la Confédération Africaine de Volley-ball’’CAVB’’ en Egypte. Il évoque également d’autres informations.

*Du contenu du protocole d’accord signé avec l’Ymca-Ywca/RDC

Abordant ce point, Christian Matata confirme qu’effectivement la Févoco a reçu la délégation de l’Ymca-Ywca/RDC pour la signature d’un protocole d’accord de partenariat pour l’utilisation de ses installations en faveur du volley-ball. ‘’ Cet espace nous a été cédé pour l’encadrement de la jeunesse ainsi que le développement du volley-ball en RDC’’ a-t-il précisé.

Et d’ajouter que sa discipline est souvent butée aux  problèmes de manque d’infrastructures sportives adéquates pour organiser ses compétitions. Avec le site de l’Ymca, la Févoco estime qu’on peut facilement le transformer en un terrain couvert permettant à sa fédération d’organiser des compétitions internationales au niveau de la RDC.

Quant à la concrétisation proprement dite de ce projet, Christian Mateta répond qu’elle le sera très rapidement (NDLR la signature du protocole d’accord n’est que la concrétisation administrative). Et d’ajouter : ‘’Mais sur le plan technique, il y a nos ingénieurs ainsi que le chargé de la Févoco qui devra suivre ce processus avec un architecte et des ingénieurs pour que nous puissions voir la faisabilité de la couverture de ce terrain. Au niveau de la Févoco, on aimerait bien que ça soit fait avant le 15 février 2017 (date de la reprise du championnat de volley-ball au niveau national)’’.

*A la question de savoir à quoi va consister la modernisation du site Ymca

Christian Matata répond que c’est d’abord le terrain qui doit avoir des installations sanitaires propres, des vestiaires bien aménagés, un parking sécurisé, un terrain convenable, des espaces publicitaires pour des partenaires qui voudront travailler avec la Févoco et finalement la couverture de l’espace pour ce qui est de la toiture afin de permettre l’organisation des rencontres nocturnes.

Quant à savoir à quel moment la Févoco attend entrer en possession du site Ymca, Christian Matata précise que c’est dès la signature du protocole de partenariat. Une équipe de sa fédération va descendre à l’Ymca pour évaluer. Mais vu le programme, ce terrain pourra se terminer avant le 12 février 2017. En ce moment-là, il pense qu’en cette date précitée, ils auront déjà fait les gros des travaux.

Quant à la gestion future de ce site, le président de la Févoco fait remarquer qu’avec l’Ymca, ils se sont entendus pour que cet espace puisse être rentable. Ils verront comment répartir les revenus en déterminant le pourcentage à allouer à chaque partie. De toutes les façons, la Févoco et l’Ymca vont étudier ensemble la question.

A propos de la durée du partenariat, christian Matata précise      qu’elle est de 10 ans renouvelable et il pense que la Févoco aura suffisamment du temps pour mettre ce site à un niveau convenable. Aussi, permettre à la RDC de pouvoir organiser des compétitions internationales.

Quel a été l’objet de la rencontre Févoco-Fébaco ?

A cette question, le président Christian Matata a noté qu’après le protocole d’accord avec l’Ymca, un deuxième terrain avec le stadium des Martyrs serait une bonne chose. Avec la Fébaco, ils verront comment intéresser l’état congolais pour que ce terrain soit couvert.

*De la visite auprès du président de la CAVB en Egypte

A ce propos, M. Christian Matata répond : ‘’Nous avons été en Egypte avec le S.G. Nous sommes allés pour lui présenter tous les problèmes que nous avons au niveau de la RDC, au niveau de l’épanouissement du volley-ball, au niveau continental et les différents projets que nous avons. D’ailleurs, la concrétisation du projet avec l’Ymca a été présentée au niveau de la CAVB. Il a accepté et apprécié. La RDC vue sa position, peut prendre la reine de l’Afrique centrale. Nous avons également présenté nos problèmes des matériels (pas des boutiques pour acheter des filets et ballons). Heureusement pour nous, tous nos problèmes ont été pris en considération par le président de la CAVB. On a pu bénéficier de quelques matériels que nous sommes rentrés avec’’.

*Quid du dossier du litige VC Espoir-VC Mwangaza de la dernière coupe du Congo     

Avant de répondre à cette préoccupation, Christian Matata a rappelé à la presse que la dernière coupe du Congo Espoir-Mwangaza ne s’est jamais terminée officiellement, car la finale était en queue de poisson. Son comité a hérité de ce dossier de l’ancien comité. Après plusieurs recoupements et analyses, le comité fédéral qu’il préside a fini par trancher en décelant le fautif dans ce dossier. La décision est que l’équipe de VC Mwangaza est proclamée championne. Sa coupe et celle de V. Club version féminine seront remises lors d’une cérémonie par voie de presse.

(Antoine Bolia) 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse