Volley-ball Ce qu’ils ont dit des élections de la Févoco

par -
0 367
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Comme souligné dans notre édition d’hier, à l’issue de l’Assemblée générale élective tenue le dimanche 2 octobre au siège du Comité olympique congolais ‘’COC’’ sur la 7è Rue Limete industriel, la Fédération de Volley-ball du Congo ‘’Févoco’’ s’est dotée d’un nouveau comité directeur, lequel est désormais présidé par M. Christian  Matata, un dirigeant qu’on ne présente plus car il a gravi pratiquement tous les échelons de l’athlète jusqu’à devenir dirigeant et prendre les rênes de la fédération.

*Composition du comité élu de la Févoco

Président :  Matata Christian 13 voix/19

1er V/P :  Kilangalanga Valentin 14 voix/19

Vice-Présidents

Kalala Luc Beau 13 voix/19

Tshomba Colette 12 voix/19

Landu Toussaint 10 voix/19

Fatuma Fifi 11 voix/19

Secrétaire Général : Shacob Woot Constantin 17 voix/19

SGA : à pourvoir

Trésorier Général :  Nzazi Eminence 11 voix/19

Membres

Lemba Di Makabi 12 voix/19

Badinebule Lukusa 13 voix/19

*Ce qu’ils ont déclaré

-Quid de la vision du nouveau président Christian Matata 

Dans un document remis aux délégués de l’assemblée et intitulé : ‘’œuvrons ensemble pour le renouveau du volley-ball en RDC’’, Christian Matata dit ce qui suit : ‘’En volley-ball comme dans les autres disciplines sportives, on recherche des leaders, des athlètes à potentiel, qui savent non seulement écouter, mais aussi persévérer et ne reculant devant aucune difficulté.

Le volley-ball dans notre pays, possède les atouts pour son développement, car il bénéficie d’une mosaïque d’athlètes et des cadres ayant la volonté et la détermination de faire avancer ce sport, malgré les conditions non adéquates et le manque de subventions publiques.

Frantz Fanon psychiatre antillais nous enseigne que ‘’chaque génération doit, de la relative opacité, découvrir sa mission d’accomplir ou la trahir’’. Notre mission pour le volley-ball est donc de contribuer avec passion et dévouement pour son développement.

Un volley-ball du mieux-être, un volley-ball de solidarité, un volley-ball de compétition et un volley-ball d’élite.

Notre mission s’articulera autour des quatre (4) années à venir sur deux démarches, à savoir : la concertation et l’engagement.

  1. La concentration avec les partenaires impliquées dans cette œuvre, pour élucider ensemble les goulots d’étranglement de notre cher volley-ball, mais aussi de privilégier de façon responsable, l’émergence des solutions durables.
  2. L’engagement de chacun là où il se trouve. Pour être prêt à répondre, par son volontariat, à œuvrer pour le succès de nos objectifs communs. Autrement dit, et à partir de ces deux principes, nous devrions progressivement mais fièrement consolider nos acquis et surtout, avoir au triple plan administratif, technique et organisationnel, les soucis du résultat concret.

La confiance mutuelle : elle est fondamentale, au regard de l’urgence et la nécessité de garantir l’existence et la pérennité de notre volley-ball ; la vulgarisation et la promotion de la discipline : par la formation et le recyclage des cadres administratifs et techniques ; la formation sportive des jeunes joueurs : le redémarrage du volley-ball au niveau des poussins, minimes et des cadets avec un accent particulier en milieu scolaire ; la reconstitution de toutes les différentes catégories des sélections nationales (U17, U19, U20, U21 et U23). La redynamisation de l’administration du volley-ball, par la responsabilisation des cadres ayant des compétences en la matière. L’organisation des compétitions : provinciales, nationales, sous régionales et régionales.

Nous n’avons donc pas le droit de trahir cette mission, au risque de passer à côté de l’espérance d’une communauté à qui la nature a tout donné : les terrains plats, eucalyptus plus que droit, filets de pêcheurs, jeunesse dynamique, qui n’aspire qu’à l’excellence dans l’unité et la concorde que nous devons à tout prix redorer.

En guise de conclusion, je voudrais pour ma part vous rassurer de mon entière et sincère disponibilité ainsi qu’à toute l’équipe qui m’accompagnera dans cette exaltante mission de l’assumer comme un défis lancé à tous’’.

-Christiane Nzuzi Namani (présidente de l’Euvokin) : j’étais présidente de l’équipe de volley-ball de la Police nationale congolaise et Christian Matata a joué dans cette équipe. Pour dire que l’honneur qu’on doit à l’élévation de Christian Matata, doit revenir tout d’abord à la Police nationale congolaise. Ceci pour dire que nous avons beaucoup de compétences à la PNC qui est une école de formation, une école d’excellence. Aujourd’hui, l’athlète de la Police nationale devient le patron, le numéro 1 du volley-ball en RDC. Tout le plaisir est pour nous les policiers. Quant à ce que j’attends de lui ? Son plan d’action déjà parle. C’est un garçon que je connais bien, c’est un monsieur qui est responsable, intègre, un amateur du volley-ball. Il fera de grandes choses, je vous le dit. Il était athlète, il a fait beaucoup au sein de l’équipe de volley-ball de la PNC. A l’époque, ce n’est pas n’importe qui ni aucune équipe qui s’habillait en ‘’Joma’’ mais nous à la Police, on a porté ce marque, c’était l’œuvre de Christian Matata’’.

(Antoine bolia)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse