Viva-la-Musica: Tocha Fula kani appelé à prendre des mesures appropriées

par -
0 446
Papa Wemba militait toujours pour la paix au sein de son groupe/Ph.tiers
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Depuis la mort de son fondateur, Papa Wemba Ekumany, survenue à Abidjan au mois d’avril dernier, l’orchestre « Viva-la-Musica » a cessé toutes productions publiques pour ne se consacrer exclusivement qu’à la préparation de nouvelles stratégies inhérentes à sa bonne reprise des activités.

Alors qu’une bonne partie des musiciens continuent à travailler en catimini sous la conduite éclairée du bassiste Tocha Fula kani, le chef d’orchestre, une  frange des musiciens « rebelles » préfère marcher à l’encontre des  instructions données. Ils n’hésitent pas d’aller prêter main forte à d’autres groupes musicaux comme si « Viva-la-Musica » n’existait plus.

Cette attitude n’enchante pas les « bana Molokaï » qui, si le chef Tocha ne prend pas des dispositions qui s’imposent pour mettre de l’ordre dans la boutique en punissant les récalcitrants, ils vont demander au bureau du consortium « Viva-la-Musica » avec maman Amazone en tête, à peser de tout son poids pour ne pas voir cette maison s’écrouler de sitôt !

 

(Kingunza Kikim Afri )

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse