Vingt et deux nouveaux partis et groupements politiques rejoignent la Majorité Présidentielle

par -
0 1049
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le paysage politique est en pleine effervescence. Les opérateurs politiques et de nombreux observateurs sont conviés à une partie de danse, une valse politique marquée par des alliances qui se nouent et se disloquent au fil des jours. Le mois d’octobre fut marqué par la fronde des 7 partis politiques qui, se retranchant derrière ce qu’ils considèrent comme les prémisses d’un glissement politique, ont décidé de couper le cordon ombilical qui les liait à la Majorité Présidentielle pour se constituer en groupe d’opposition qu’ils ont dénommé le G7.

Quelques jours après, des réactions se sont faites entendre. Elles mettaient en cause la façon dictatoriale qui a caractérisé la prise de décisions importantes par des personnes qui s’en octroyaient le monopole sans en informer la base. La réponse du berger à la bergère est arrivée aussitôt. La restructuration apportée au sein de la MP après le départ des frondeurs se veut un signe avant coureur de changements profonds et osés au niveau des stratégies à adopter en vue de contrecarrer les prétentions et les velléités des frondeurs.

Vingt et deux partis politiques ont spontanément dit oui à la MP et vont devoir le manifester le mardi 17 novembre prochain à la Fikin en signant « la Charte de la Majorité Présidentielle », un pacte, un mariage de raison qui les liera à tous ceux qui partagent les mêmes visions que le Chef de l’Etat et le gouvernement sur la gestion de la Res publica. Le fait que des sons de cloche divergents se font entendre démontre qu’en Rdc la politique s’exerce selon les règles de l’art et les us démocratiques. Le fait surtout que sept partis s’en vont, mécontents et que 22 autres viennent délibérément au bercail de la mouvance présidentielle, montre à ne point s’en douter, qu’il ne devrait pas avoir débat. La loi du nombre étant l’expression de la démocratie par excellence.

Ceci montre également qu’un nouveau vent souffle à la Majorité Présidentielle avec la nomination par le Chef de l’Etat d’une nouvelle équipe en charge des stratégies au sein de la Majorité présidentielle. Trois figures font ainsi une entrée remarquée au sein de la MP. Il s’agit de messieurs Koko Niangi de l’AFDC, Guy Mukulu de l’ARC et Atundu Liongo de la Convention pour la Démocratie et la République (CDR). Ils ont la charge de peaufiner les stratégies en prélude des échéances électorales à venir. Leurs premières actions font déjà bouger la donne et augurent des lendemains enchanteurs. Les choses sérieuses commencent et les prochaines étapes s’annoncent houleuses. Cette première valse se veut annonciatrice de nouvelles stratégies. Elle fera effet d’une bombe.

(Fernand Mukaku Lalabi)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse