Ville province de Kinshasa

par -
0 930
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le bourgmestre de Bandalungwa règlemente la tenue des kermesses

Face aux échauffourées orchestrés ces derniers temps par des organisateurs des kermesses qui pullulent comme des champignons dans sa municipalité sans autorisation administrative, le bourgmestre de la commune de Bandalungwa, M. Antho Longange est décidé de mettre de l’ordre dans sa boutique. Et, cela pour le bien-être et la quiétude de la population.

Au cours d’un entretien avec la presse, le bourgmestre Antho Longange a tenu de prime abord à rappeler son devoir qui est celui d’assurer pleinement la sécurité des biens et des personnes, de maintenir la paix sociale et de garder un environnement sain par l’assainissement du milieu. Face aux bévues et commérages, ce rôle lui déféré par le Gouverneur de la Ville Province de Kinshasa André Kimbuta Yango doit être appliqué au profit de tous les habitants de sa municipalité.

« Une enquête réalisée révèle qu’il s’organise plus d’une vingtaine de kermesse fictives, à l’allure où vont les choses, l’on risque d’assister au pire c’est-à-dire à un vaste réseau d’escroquerie généralisée. Mieux vaut prévenir que guérir, dit-on. Désormais, il faudrait détenir une autorisation, un document officiel de la tenue de cette activité foraine… Au cas contraire , je serais poussé à poursuivre les récalcitrants pour imputations dommageables », a soutenu le bourgmestre .

 

Bien plus que dans la commune de Bandalungwa ou dans d’autres communes de la capitale, les kermesses   constituent souvent des sanctuaires d’antivaleurs. Et il n’est pas rare, durant les vacances, que l’on assiste à des conséquences néfastes, où l’on enregistre de nombreux cas d’extorsion, de vols, de viols, un véritable champ de déviations comportementales, de l’insécurité souvent attribuée aux kuluna qu’il faudrait maîtriser. L’on pense que c’est normal que le bourgmestre ne puisse cautionner que ceux qui organisent ces kermesses doivent passer par lui. « L’année dernière, un des tenanciers d’une kermesse se serait volatilisé avec l’argent du montage des stands et l’événement n’a pas eu lieu et simplement reporté », a témoigné un passant qui a requis l’anonymat.

Pour rappel, un groupe d’organisateurs venaient d’organiser une marche de protestation dans certaines artères de Bandal. Ils prétendent qu’il s’agit d’un « abus du pouvoir » et que l’autorité municipale donnerait plus d’avantages à sa kermesse, chose qui n’est pas vérifiée jusqu’à présent. Affaire à suivre…

(Franck Ambangito  )

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse