Ville province de Kinshasa: Les inondations à Ngiri-Ngiri mettent en danger la population

par -
0 554
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

D’importants dégâts matériels ont été enregistrés dans la commune de Ngiri-Ngiri. Et ce, à la suite de fortes pluies diluviennes qui se sont abattues récemment dans la ville province de Kinshasa. Les eaux,   ayant atteint un niveau de près de deux mètres de hauteur, ont occasionné des journées éprouvantes aux paisibles habitants de cette municipalité. Ont été concernés, les populations des avenues de Lulua, Pinzi, Kenge, Musamba, Tende, Kola… Presque tout le quartier était submergé sous l’eau, notamment dans les tronçons compris entre les avenues de la libération (ex. 24 novembre) et Saïo, logés par deux rivières affluents, prolongement de la principale rivière de Kalamu, actuellement dépourvues de canalisation digne de ce nom. Des murs se sont écroulés et l’on a même assisté à l’évacuation par plongée de deux bébés âgés de quelques semaines. Ce sont des jeunes volontaires et courageux du quartier qui ont porté secours à ces deux bébés.

Abordé par notre quotidien, Jeannot Mukania, un père de famille qui y habite depuis 1998 a laissé entendre que ce phénomène malheureux est vécu chaque année dans cette partie de la ville province de Kinshasa. Il déplore également le silence absolu du bourgmestre de la commune de Ngiri–Ngiri, sans en savoir les vraies raisons. Il a rappelé que ces eaux très sales exposent les habitants à des maladies d’origine hydrique et les gens se retrouvent sans mobilier ou carrément détruit . D’ajouter qu’à la fin de la pluie, la présence de la boue en bonne quantité ne facilite pas la circulation.

«  On a vécu   des inondations d’une forte intensité, jamais connues auparavant depuis que je suis propriétaire d’une parcelle dans le quartier. On ne voit personne venir nous assister jusque – là. On se bat grâce à nos propres efforts, en organisant de petites cotisations pour essayer tant bien que mal de curer les caniveaux, alors que nous sommes dans une commune. Tout en rappelant que ces inondations ont déjà causé de morts d’hommes dans le passé … », a-t-il dit.

Il poursuit en disant : Nous avons pris l’initiative d’écrire au gouverneur de la ville province de Kinshasa, M. André Kimbuta Yango. Il nous a renvoyés au ministre provincial du plan, pour une solution appropriée. Celui-ci nous a recommandé de faire régulièrement le travail communautaire, appelé couramment « Salongo ».

Il s’observe donc que ce phénomène d’inondations à Ngiri – Ngiri exige une intervention efficace de la part des autorités communales, mais aussi de l’hôtel de ville de Kinshasa. Et ce, en vue de la sécurisation maximale   de la population presqu’abandonnée à son triste sort. De signaler que plusieurs familles sont restées débout de 5 heures à 14 heures, en attendant  l’évacuation des eaux de pluies. D’où, la nécessité de construire une digue, une sorte de passerelle solidement bétonnée et de placer des buses, semble être à l’heure actuelle la seule solution envisageable pour sauver de nombreuses vies humaines en danger permanent, en cette période pluvieuse dans ce quartier très fréquenté. Un camion de moellon, du sable et de la caillasse fera l’affaire. Entretemps, les habitants de ce quartier se proposent de contacter l’honorable Henriette Wamu, députée élue de la circonscription de la Funa, pour faire entendre leur détresse.

(Franck Ambangito)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse