Vient de paraitre « Maintenant l’Afrique » de Serge Mboungou

par -
0 246

Paru aux éditions l’Harmattan, l’auteur présente ce moment-ci comme l’heure du réveil africain qui a sonné, celui-ci partirait du Congo- Brazzaville.

Présenté par Adiac-Congo, cet l’ouvrage « Maintenant l’Afrique » enjeux prophétiques et historiographiques du réveil africain compte 281 pages et 11 chapitres à savoir : le troisième jour : la guerre des religions ; annonce prophétique ; le réveil africain : enjeux prophétiques et historiographiques du réveil africain ; cheikh Anta Diop ; paradigme ; l’Afrique à l’avant-garde de l’histoire ; révèle les clés du réveil africain ; l’Afrique centrale au cœur du réveil africain ; le réveil de l’église, la quatrième vague et le retour de l’état religieux.

L’auteur amène son lecteur dans un monde spirituel, technique et prophétique. Il parle en effet, du réveil de l’église qui partirait du Congo Brazzaville qui est une ville aux grandes causes africaines.

Pour son auteur, rien n’est aux hasards sur cette terre. La ville de Brazzaville a été déclarée capitale de la France libre ; capitale de l’Afrique équatoriale française ; elle a aidé l’Angola à être indépendant avant de venir à la rescousse de la Namibie. Tous ces indices révélaient déjà la vocation du leadership de ce pays sur le plan continental « Ce leadership nous colle à la peau, il nous reste simplement à faire ce qu’on appelle la hiérarchisation des savoirs. Il faut que les savoirs soient hiérarchisés de telle sorte que toute l’intelligence de Brazzaville puisse concourir à bonne fin, pour le réveil de tout le continent », a-t-il précisé dans son livre.

La prise de conscience africaine passe tout d’abord par Brazzaville !

Pasteur et responsable interconfessionnel Royal-Nation, Serge Mboungou, qui est détenteur d’une licence en journalisme et en théologie, souligne que le Congo a une grande responsabilité dans prise de conscience pour impulser ce réveil africain. Car, a-t-il  affirmé, le Congo est une fenêtre qui s’ouvre à l’Afrique, le réveil passerait par le Congo Brazzaville.

« Nous avons la responsabilité d’engager le réveil africain. Aussi longtemps que nous ne prendrons pas nos responsabilités, ce réveil n’arrivera pas. C’est de Brazzaville que jailliront les éclats du réveil. Plus loin dans cet ouvrage, note la source, dans le chapitre neuf les raisons pour lesquelles le Congo Brazzaville devrait être l’allumette qui mettrait le feu à la dynamique », a indiqué l’auteur de « Maintenant l’Afrique » qui est son troisième ouvrage après « La vocation du Congo » et « Le Congo nouveau ».

Il reste convaincu que, pour y arriver, il faille une proclamation authentique de la parole de Dieu qui ne peut se faire que par des personnes qualifiées et non par des personnes qui s’autoproclament pasteurs.

(Onassis Mutombo)

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse