Vient de paraitre « L’Histoire générale de l’Afrique » de Cie

par -
0 600
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

L’Afrique doit « écrire son histoire autrement, afin que les jeunes africains puissent apprendre à être réellement africains », a affirmé lundi 06 juin à Kinshasa, l’historien congolais Elykia Mbokolo, président du comité scientifique international de la rédaction de l’ouvrage intitulé : « L’Histoire générale de l’Afrique », publié en huit volumes par l’UNESCO. En effet, l’ACP qui relaie cette information, fait référence à un échange entre le porte-parole de la Coalition internationale des artistes pour l’Histoire générale de l’Afrique, l’artiste musicien congolais Ray Lema et les différentes corporations en présence des Ministres de l’Enseignement primaire, secondaire et Initiation à la nouvelle souveraineté (EPS-INC), de l’Enseignement supérieur et universitaire(ESU) et celui du Tourisme assumant également la charge du Ministère de la Culture et des arts.

Le Prof Elykia Mbokolo a fait savoir que l’Histoire générale de l’Afrique est écrite par 350 spécialistes africains, afin de sortir du schéma stéréotypé de l’Occident qui consiste à aborder le passé du continent en termes de l’Afrique précoloniale, coloniale et postcoloniale alors que l’histoire de l’homme commence en Afrique.

Dans cette optique, il affirme que sans l’Afrique, le Brésil n’existerait pas, car ce pays est celui qui compte plus de noirs après l’Afrique et le plus grand chef du Brésil s’appelait « Nganga Nzumbi », d’origine africaine.

Revenant sur un autre registre occidental dépassé selon lequel c’est l’Africain qui vendait son frère, il a relevé que la résistance manifestée partout contre l’esclavage en est une preuve qui le contredit et au Congo, le roi Nzinga Nkuvu avait écrit des lettres pour y protester en son temps.

«Nous avons écrit cet ouvrage pour dire que l’Afrique est debout et que nous sommes toujours résistants », a martelé Elykia qui pense que « l’histoire, ce n’est pas seulement des dates mais c’est la conjugaison du savoir-être et du savoir-faire ».

Désormais l’Afrique a son histoire écrite par les Africains

Dans son intervention, en effet, le prof Elykia, animateur sur la Rfi de l’émission « l’Histoire du continent » a ajouté que l’Histoire générale de l’Afrique est écrite aussi pour une utilisation pédagogique au niveau primaire et secondaire et pour sa promotion et  sa vulgarisation, les Etats Africains font recours aux écrivains et artistes toutes disciplines confondues notamment, les plasticiens, dessinateurs, cinéastes, musiciens,….

C’est pour cette raison que Ray Lema a été désigné Porte-parole de toutes ces corporations afin de mener cette mission à travers le continent avec ses pairs. Pour le Ministre du Tourisme, M. Elvis Mutiri, la RDC est fière de compter ses fils parmi les rédacteurs de cet important ouvrage en l’occurrence, Elykia Mbokolo, Mgr Tshibangu Tshishiku et Isidore Ndaywel, en plus, elle fait sienne la mission de le promouvoir, avant d’inviter les différentes corporations culturelles et artistiques à s’engager, avant d’insister  sur la  promesse du ministère de l’ESU  d’accompagner le Gouvernement pour la matérialisation de cette délicate mission.

 

A en croire la source, le Représentant de l’UNESCO en RDC, M. Abdouramane Diallo s’est réjoui de l’implication du Gouvernement congolais dans la promotion dudit livre conformément à la Charte  de Renaissance culturelle africaine qui recommande son intégration dans l’enseignement faisant allusion à la présence de trois ministres précitées.

Il a relevé le fait qu’il y a un décalage dans la réalisation entre la politique et les déclarations des Etats tout en félicitant les autorités congolaises pour leur engagement dans la mise en œuvre de la promotion du livre où l’histoire de l’Afrique est écrite par les Africains pour les Africains.

M. Abdouramane a estimé que la mission confiée à Ray Lema n’est pas du tout facile mais il a rassuré que l’UNESCO apportera son appui à tous les pays membres. De son côté, l’ambassadeur de la Coalition Ray Lema promet de s’atteler à sa mission avec toutes les corporations.

Les Directeurs généraux de l’Académie des Beaux-arts(ABA), l’Institut national des arts(INA) et de l’Institut supérieur  des arts et métiers(ISAM) ainsi que plusieurs personnalités artistiques et culturelles ont participé à cet échange.

Notons que l’Histoire générale de l’Afrique est issue de la décision adoptée par l’Union Africaine au Sommet des chefs d’Etats et  de gouvernement à Khartoum en 2006 qui reconnait dans son préambule que « l’Unité de l’Afrique trouve son fondement et surtout dans son histoire ».

(OM)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse