Vient de paraitre : « Kivu l’espoir »6* d’Alain Huart

par -
0 579
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le monde de la bibliothèque vient de s’enrichir d’un nouvel ouvrage dont l’auteur n’est autre que Alain Huart. De nationalité Belge, l’auteur du livre retrace l’histoire de la République Démocratique du Congo à travers son ouvrage intitulé « Kivu l’espoir ». Kivu,  l’une des provinces de la RDC qui a connu ces dernières années les affres de la guerre, constitue l’imaginaire intellectuel. Cette province constitue en outre la plaque tournante de toutes les rebellions de ces 20 dernières années.

Dans le souci de faire connaitre les congolais  l’histoire de leur pays, et tout ce qui s’est passé  pendant l’époque coloniale à nos jours en passant par la dictature et la démocratisation constitue une matière didactique en ce que l’écrivain donne l’espoir aux âmes perdues.

C’est le samedi 09 avril 2016 qui l’écrivain  Alain Huart a présenté son roman paru aux éditions Weyrich au Centre Wallonie Bruxelles de Kinshasa. Ce livre qui  comprend  670 pages qui retracent les réalités de la RDC en ce que le vent de la démocratisation et de la perestroïka qui a balayé le mur de Berlin souffle désormais en Afrique et libère Nelson Mandela du joug de l’apartheid. Dans ce livre, l’auteur raconte l’histoire d’un certain Justin qui avait perdu sa mère et sa sœur dans une fusillade à Goma. Par cette double perte, il est embrigadé comme enfant soldat, dans le génocide au Rwanda  puis devient « Kadogo » dans l’armée qui a marché victorieusement au Zaïre, mettant en déroute la dictature du Maréchal Mobutu.

Le roman, enrichit en outre histoire qui s’est passée dans un bâtiment dans la Ville de Kisangani où il a sauvé une jeune fille de 15 ans violée du nom d’Albertine par les bourreaux. C’est par cette fille que la belle histoire d’amour commence entre Justin et Albertine. Il faut dire que l’idée est née un certain 24 avril 1989 où l’auteur a commencé la rédaction de son roman jusqu’à la fin de l’année 2015 qu’il acheva sa rédaction. Soient 26 ans d’instance réflexion.

Animé par Monsieur Olivier Weyrich, l’évènement a connu la participation du monde scientifique que culturel, dont l’auteur explique en substance le contenu de son roman en ces termes : « Kivu l’espoir »  parle et  raconte l’histoire  d’un enfant soldat, des violences sexuelles chez les femmes. Un roman  qui sort de l’instant présent   parlant des faits réels et profondément vrais.

Son titre se référant au Kivu,  mais qui parle plus de la RDC dans son entièreté en passant par les  pillages de ressources minières, les violences sexuelles, dont l’exemple d’Albertine, une fille de 17 ans qui a été violée.

Mais le roman évoque également la vie des enfants soldats tout en démontrant qu’en dépit de toutes les tragédies et difficultés connues à travers les différentes guerres et rébellions, il  est possible de reconstruire la vie  dans un  Congo nouveau. D’où l’intitulé « Kivu Espoir ».

Il faut dire que le roman évoque également plusieurs histoires d’amour ce, dont l’écrivain  Alain Huart explique que ce roman est un livre facile à lire dans des mots simples et non compliqués. C’est cette facilité qui engendre la compréhension.

Par ailleurs,  après la présentation du roman au grand public, vint le moment de  la vente cache dont sa disponible sera rendue à travers les bibliothèques.

(Djeria Muanza Kazadi/Stagiaire Upn)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse