victime d‘inceste: Une jeune fille de 14 ans abandonnée

par -
0 843
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Elle est venue de Mbuji Mayi, prêter main forte à sa tante paternelle, une septuagénaire qui l’avait sollicitée auprès de ses parents. Dès son arrivée à Kinshasa il y a deux ans, elle trouva sa tante qui élevait ses trois  petits-fils orphelins de père et de mère. Tout se passait très bien alors qu’elle remplissait ses tâches de jeune fille dans le ménage. Au début de l’année scolaire  2015-2016, son cousin, petit-fils de sa tante lui fera des avances avec des menaces pour sortir avec elle. La petite villageoise, par peur, va finir par céder son corps à ce jeune homme d’une vingtaine d’années et qui enfin va  abuser d’elle et l’engrosser.

La nouvelle s’est répandue dans tout le quartier, sur l’avenue, à l’école où l’on attendait que la fin des examens premier trimestre, afin de la renvoyer, elle était en sixième primaire. L’auteur de la grossesse n’étant pas connue, parce que la jeune fille ne voulait pas dénoncer et nul ne pouvait croire que c’était le fruit d’une relation incestueuse et clandestine.

Notons qu’après plusieurs interrogations, la fille a fini par avouer. Malheureusement, l’      auteur va nier, ne reconnaissant pas avoir posé un tel acte. Heureusement pour la fille, un témoin oculaire les aurait surpris en flagrant délit sans en disculper le fossoyeur. Ce jour-là, tout était à nu.

C’est alors que des rites coutumiers ont été faits selon la   tradition kasaïenne, pour éviter toute perte de vie.

A l’heure actuelle, la fille vit le calvaire, parce que lorsque son père biologique a appris la nouvelle, il a effectué le voyage pour Kinshasa. Pour le géniteur, cet acte est un viol et l’auteur devrait être puni. Il l‘a traduit en justice, le garçon a été arrêté puis relâché quelques jours après avoir été verbalisé et payé la caution. Son père a posé des conditions selon lesquelles sa fille devrait accoucher dans de bonnes conditions. Dès la rentrée scolaire, elle rentrera à Mbuji Mayi auprès de ses parents pour poursuivre ses études tout en laissant le bébé à charge du responsable de sa grossesse. Dès lors, sa grande tante ne lui adresse plus la parole et lui donne à manger seulement lorsqu’elle veut, seul sa belle-sœur, épouse à L‘un des cousins pense à  lui de temps et de manière discrète. L‘on se demande quel sera son sort à l‘accouchement puisque la grossesse est déjà à terme.

(RTM)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse