Vaccination contre le virus d’Ebola: 902 personnes vaccinées en date du 1er juin 2018

par -
0 401
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Un total de neuf cent et deux (902) personnes ont été vaccinées du 21 mai au 1er juin 2018 contre la maladie à

virus Ebola, à savoir cinq cent-soixante-sept (567) à Mbandaka, cent-soixante-neuf (169) à Bikoro, précisément à Ikoko Ipenge et cent-soixante-six (166) à Iboko, à Itipo et à Bokongo, indique le ministère de la Santé Publique.

Les vaccins ont été administrés à ces 902 personnes, à savoir des soignants et des personnes ciblées dans l’objectif d’arrêter la transmission du virus dans l’entourage des malades. Les agents de santé, les techniciens de laboratoire et les personnes chargées d’organiser les

inhumations, toutes ces catégories ont été immunisés en priorité, comme l’avez prévu le ministère de la santé.

902 des personnes vaccinées contre l’épidémie d’Ebola, ce nombre non négligeable constitue le moyen de réponse capitale de cette maladie, dans la mesure où elle va voir sa cours de propagation en baisse, pense l’opinion. Ce, avant d’analyser que cette baisse de propagation est occasionnée par la vaccination des personnes déjà cibles à l’épidémie. Et que ces personnes ne peuvent pas transmettre le virus au reste de la population.

Cependant cette même l’opinion pense qu’au-delà de cette vaccination, la surveillance épidémiologique permanente reste importante afin d’arriver à l’aboutissement de la fin de  cette épidémie. Toutefois, la vaccination n’est qu’un « outil supplémentaire » au côté des mesures classiques de surveillance et d’isolation, montre les professionnels de santé.

 

Par ailleurs, le ministère de la santé renseigne qu’aucun

nouveau cas n’a été confirmé en date du 1 juin 2018 avec cinq (5) échantillons de vendredi qui se sont révélés négatifs. Cependant, sept (7) nouveaux cas suspects avec des contacts connus ont été notifiés, dont 2 à Moheli dans la zone de santé de Bikoro, 3 à Itipo dans la zone de santé de Iboko et 2 à Wangata.

Au total, la province a enregistré 57 cas, dont 37

confirmés, 13 probables et 7 suspects, avec 25 décès.

La source annonce qu’avec l’initiative des commissions de la Prise en charge médicale et psychologique, une Association nationale des vainqueurs Ebola (ANVE) a été créée et lancée vendredi à Bikoro. Cette association regroupe

tous les guéris de la MVE pour un bon suivi biologique, psychologique et social.

La commission de l’hygiène, eau et assainissement a également mené plusieurs activités en date du 1 juin 2018, notamment à Mbandaka, où elle a distribué des lave-mains,

briefé des photographes et des responsables des restaurants, réhabilité des puits d’eau et désinfecté des motos. Cette commission a aussi fait le suivi de l’activité de dotation des lave-mains dans les centres de TENAFEP à Wangata et a désinfecté des ménages et approvisionné des accompagnants des malades en eau potable à Bikoro.

Viabilité du vaccin administré

Fabriqué par le laboratoire américain Merck, le vaccin n’a pas encore reçu l’autorisation de mise sur le marché (AMM), mais son efficacité a été démontrée lors d’un essai clinique

conduit en 2015 en Guinée et en Sierra Leone. Selon les résultats publiés en 2017  dans The Lancet, il confère une

immunité complète dix jours après l’injection. Dans l’intervalle, l’immunité s’avère moindre : lors de l’essai, certaines personnes vaccinées avaient développé la maladie, sans que l’on sache si elles avaient été exposées au virus avant ou après la vaccination. Des essais conduits chez le singe suggèrent qu’il pourrait aussi être efficace comme traitement d’urgence, en étant administré juste après l’exposition.

« Mais en dehors de quelques cas exceptionnels, nous navons aucune donnée chez lhomme », souligne Beth-Ann Coller, responsable du développement de ce vaccin connu sous le nom de code V920 ou VSV-EBOV. En RDC, c’est le VSV-EBOV qui est déployé dans le cadre d’un protocole défini par les autorités de la RDC, l’OMS et MSF. Il avait été validé en 2017 en prévision d’une nouvelle épidémie.

 

(Mamie Ngondo)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse