Urgent: Louise Mushikiwabo, nouvelle patronne de l’OIF

La nouvelle patronne de l’organisation internationale de la francophonie s’appelle, Louise Mushiwabo. La rwandaise de 57 ans vient d’être désignée à l’unanimité par les chefs d’État et de gouvernement de 84 pays membres de l’OIF lors d’une séance à huit clos  au dernier jour du XVIIème sommet  qui se tient  à Erevan en Armenie.

Indéboulonnable ministre des affaires étrangères du Rwanda, M.Mushikiwabo avait le soutien de la France et de l’Union Africaine. Elle succède à la canadienne  Mickaelle Jean qui n’a pas réussi à s’offrir un nouveau bail à la tête du secrétariat de l’organisation des pays ayant en commun, la langue française. L’ex – gouverneure générale avait même perdu le soutien de son propre pays, le Canada et le Québec.

dans un discours lyrique, très politique et particulièrement combatif, la Canadienne a réglé ses comptes à coups de phrases assassines, de rappels des combats politiques de la Francophonie pour la paix, la démocratie et les droits de l’homme, convoquant comme à son habitude l’un des pères fondateurs de la Francophonie institutionnelle, le Sénégalais Léopold Sédar Senghor. Alors que la France et les Africains lui reprochent déjà d’avoir trop politisé l’OIF.

« Disons-nous bien que l’immobilisme, l’atermoiement et les compromis sont déjà une forme de régression. Car une organisation qui ruse avec les valeurs et les principes est déjà une organisation moribonde », a attaqué la désormais ex-secrétaire générale de la Francophonie dans une formule qui a fait mouche et dans laquelle les personnes ciblées se reconnaîtront sans aucun doute.

Jean Pierre Kayembe

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse