UNPC/Tshikapa: Florimond Tshioko exhorte les journalistes à une presse responsable

par -
0 699
une vue de ministre provincial des Médias Tshioko Kweteminga Florimond.Ph/tiers
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le ministre provincial en  charge des Médias Tshioko Kweteminga Florimond a lancé cet appel samedi dernier aux Professionnels des médias de la province du Kasaï. C’était à l’occasion de la cérémonie officielle de remise de quelques cartes nationales aux journalistes de Tshikapa qui se sont jusqu’ici conformés à la procedure de l’obtention de la carte telle qu’édictée par l’Union Nationale de la Presse du Congo « UNPC ». Le temple de l’Eglise Elshadai de la Commune de Kanzala a servi de cadre à cette cérémonie organisée par le Président à l’intérim de la corporation des journalistes du Kasaï. Elle s’est voulue une sensibilisation des journalistes du Kasaï en général et de Tshikapa en particulier à l’obtention de la carte nationale de presse délivrée par l’UNPC conformément à la loi 81/012 du 02 avril 1981 portant statut de journaliste en Rdc. Cette carte donne à son detenteur des droits et avantages garantis par la constitution et la loi 96-002 du 22 juin 1996 sur la liberté de la presse.

Dans son mot de bienvenue, Laurent Lukengu, President à l’intérim de l’UNPC Kasaï s’est voulu plus conciliant avec une frange des confrères de Tshikapa opposés jusqu’ici à son règne pour des raisons inavouées qui frisent une petite jalousie teintée d’une manipulation qui ne dit pas son nom. Tout en reconnaissant que nul n’est parfait sur la terre des hommes, Laurent Lukengu indique que l’heure n’est plus à la division mais plutôt à la cohésion pour l’émergence d’une presse qui construit la paix. Au nom de la presse de Tshikapa, Laurent a présenté ses félicitations au Ministre pour avoir mérité la confiance de l’Autorité provinciale avant de lui demander d’avoir une politique de gestion des medias du Kasaï en faveur du pluralisme d’opinions gage ou le socle de la démocratie et qui donne aux journalistes le libre accès à toutes les sources d’informations.

Le ministre exhorte au professionnalisme

Prenant la parole avant la remise des cartes aux bénéficiaires, le ministre a exhorté les professionnels des médias du Kasaï à une presse responsable, respectueuse des lois de la République et du code de déontologie et d’éthique du journaliste Congolais. Une presse qui accompagne la jeune province du Kasaï en construction vers le développement. Au regard de la dissension anarchique crée dans dans la profession à Tshikapa, le ministre a demandé aux journalistes d’enterrer la hache de guerre et à se mettre ensemble en attendant l’organisation bientôt des élections par le Comité Directeur de l’UNPC pour légitimer la section provinciale du Kasaï. Le Ministre a pris au nom du gouvernement provincial l’engagement de travailler en parfaite collaboration avec la presse a travers l’Union nationale de la presse du Congo pour qu’émerge une presse responsable au Kasaï. Le Patron de la communication et des médias au Kasaï, lui qui s’occupe également de la santé a offert un précieux cadeau aux journalistes bénéficiaires de la carte «  Laurent Lukengu,Cyrille Kakoso, Kavua Henok, Kitamba Ram’s, Kalubi Theodemostene et Mbuyi Paulin » vont être vaccinés contre la fièvre jaune et en plus, le ministre va supporter le coût de dix cartes nationales pour les journalistes qui seront sélectionnés par le President à l’intérim de l’Unpc Kasaï.

Les bénéficiaires de la carte n’ont pas caché leur joie, Theo Kalubi Mujanayi a au nom des récipiendaires invité tous les confrères qui trainent les pas de leur rejoindre en se conformant à la procédure de l’obtention de la carte. Selon kalubi Mujanayi, les conflits sont inhérents à la nature humaine. Mais par raison d’amour et de sauvegarde de notre beau métier, qui est d’ailleurs le quatrième pouvoir, nous devons nous dépasser de notre ego, comprendre qu’au moment où les politiciens et les autres personnes maudissent les conflits et divergences d’opinions, en appelant à un dialogue, la presse, profession de génies, bâtisseurs et conseiller ne peut pas servir de bastion à ces antivaleurs. Un dialogue franc s’impose pour harmoniser nos vues à l’UNPC, juste pour enterrer l’épée de guerre.

La présence du confrère Mathieu Manassé et Leonard Mwamba à la cérémonie,  eux qui s’étaient autoproclamés respectivement Président et vice président Unpc sous section de Tshikapa, à la cérémonie de remise des cartes, est un signale fort vers le retour de l’unité au sein de la presse de Tshikapa.

Un acteur  de la société civile du Kasaï présent à la cérémonie du jour invite pour sa part les journalistes de Tshikapa à se conformer aux statuts de l’UNPC en obtenant la carte, une des conditions pour être éligible ou électeur à un des postes du comité provincial. Pour cet acteur, nombreux sont ces journalistes de Tshikapa qui attendent l’arrivée du président du comité Directeur pour acheter les fiches sur place et participer aux élections avant d’avoir la carte. Il en appelle à la hierarchie de l’Unpc à la prudence pour éviter de se faire rouler par des personnes qui n’ont même pas l’ancienne carte de l’année passée.

(Laurent Lukengu/ Tshikapa)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse