Une Ong alerte Kinshasa et la Monusco sur les menaces d’une nouvelle guerre

par -
0 571
Montée en puissance des milices May-May dans le Grand Nord
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

puissance des milices May-May observée ce dernier temps au Grand-Nord de la Province du Nord-Kivu. En effet, la prolifération soudaine de ces groupes (à l’instar de: Corps du Christ, Mazembe, UPLC, Vurondo,…) couplée des attaques contre les FARDC et la Police est un indicateur objectivement vérifiable que toute cette partie du pays est déjà infestée   et est en  proie à une nouvelle guerre.

Le CEPADHO note que contrairement à ce que prétendaient les May-May, c’est-à-dire venir combattre les égorgeurs ADF, ils tournent leurs canons contre les Forces de l’Ordre et de Défense. Cette organisation attire l’attention des Autorités sur le fait que: comme jamais au par-avant, les May-May se trouvent bien armés, avec un moral haut et continuent à recruter au sein de la Jeunesse.

Le CEPADHO voudrait par cette occasion rappeler quelques épisodes récents, illustrant la menace des May-May en ce lieu : L’attaque le matin de mercredi 30 Novembre dernier de la position-FARDC au Mont Carmel par les May-May/Corps du Christ, en Ville de Butembo; La reoccupation le même mercredi du Village Rwahwa (en Groupement MALIO/Territoire de Beni) après y avoir délogé les FARDC qui avaient réussi à les y chasser la semaine dernière; Le massacre de 29 Civils de la Communauté Hutu à Luhanga/Territoire de Lubero par les May-May/Mazembe, dimanche 27 Novembre dernier; L’attaque du Commissariat de la Police en Commune rurale de Kyondo/Territoire de Beni le matin de Jeudi 24 Novembre dernier; La réinstallation des bastions May-May à Mbilinga, Kitholu, Vurondo, Mandelia et Nganda-Sina-Kita (au sud-ouest du Territoire de Beni) ainsi que l’intensification des campagnes de scarification des jeunes dans les Villes et Agglomérations par ces derniers.

Eu égard à ce qui précède, cette organisation continue à alerter Kinshasa et la MONUSCO sur les menaces d’une nouvelle guerre. Elle considère que les May-May sont entrain de s’organiser en perspective de la déstabilisation le 19 décembre 2016.  Etant donné qu’à la suite des tensions occasionnées par les May-May on assiste aux déplacements massifs des populations, au risque d’exposer la zone au drame humanitaire, le Gouvernement Central devrait agir urgemment pour éviter l’irréparable. Enfin, le CEPADHO exhorte au Chef de l’Etat à se pencher personnellement sur ce qui prévaut dans le Grand-Nord et en District de Kasese en Ouganda, afin de s’assurer s’il n’y a pas corrélation entre ce qui se développe ici et dans le pays voisin.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse