Une enseignante ayant usé du fouet à l’EP Likasi IV /N’Djili L’élève Mpembi Matondo a- subi une intervention chirurgicale à l’œil

par -
0 816
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Les habitants du Quartier VI dans la commune de N’Djili ont été en émoi, suite à la blessure, il y a peu, à l’œil droit de l’élève Mpembi Matondo Jeannette, 7 ans, habitant au 20 de la rue Kimpaku Quartier VI. Blessure causée par Mme Ntambiki Dibabela Georgine, enseignante en 2ème année à l’Ecole primaire, EP Likasi. Le journal Le Tunnnel Africain qui a livré cette information, a précisé qu’ au nom de l’école, en effet, leDirecteur Nlandu Paul a demandé pardon à l’élève et à ses parents.

Cette situation survient en un temps où les autorités de l’Enseignement primaire, secondaire et Professionnel, EPSP ont lancé le mot d’ordre : « Enfant, ami de l’Ecole “.

De ce fait, ce ministère a voulu mettre un terme aux sévices corporels qu’infligent souvent les enseignants aux élèves dans les écoles. Et surtout, donner aux enfants le goût et l’amour d’aller à l’école pour obtenir une bonne éducation et instruction, afin de devenir des personnes utiles dans la société de demain. Car il ne fait l’ombre d’aucun doute qu’il est impérieusement dangereux de flageller les enfants, au risque de commettre des accidents intentionnels ou non.

Comme le cas de cette fillette Mpembi Matondo qui nécessite une intervention chirurgicale à l’œil droit, suite à un coup de fouet donné par sa maîtresse de classe qui avait voulu la corriger par le fait de manger en classe.

Après cet accident, la victime était acheminée dans un centre médical au Quartier V dans la Commune de N’Djili, où elle a suivi de longues séances de traitement de l’œil. Pendant ce temps, Mme l’enseignante prendra la poudre d’escampette, mais les frais des soins médicaux étaient pris en charge par la direction de son école.

Pour bien édifier nos lecteurs, le journal Le Tunnel Africain a approché le directeur de cette école, Monsieur Nlandu Ngudi Ngani Paul, 76 ans, marié et père de 7 enfants, pour en avoir des précisions.

” J’étais au courant de ce problème quelques jours après l’accident, car le papa de l’élève était venu se plaindre auprès de moi. Mais après une minutieuse enquête, l’enseignante a déclaré qu’elle n’avait pas tapé sur l’enfant “, nous dira le directeur de l’EP IV Likasi.

Et de poursuivre : « Mais, comme les enfants dérangeaient, elle avait voulu juste les menacer avec sa chicotte en main. En fuyant, l’élève Mpembi se cognera contre le pupitre “. ” La direction de l’école a pris en charge les frais des soins médicaux de l’enfant “.

Quant à l’élève, elle continue de confirmer que son enseignante lui avait donné un coup de fouet.

” Le vin est tiré, il faut boire “, dira le Directeur Nlandu. L’école s’engage à supporter les frais des soins de l’élève, parce que l’accident s’y est produit pendant les heures de cours, tout en déplorant ce qui s passé en défaveur de cette brillante enseignante chevronnée, qui a une longue expérience dans l’enseignement-depuis 1959-.

Le Directeur demande solennellement aux élèves de bien se comporter à l’école et aux enseignants de se considérer comme parents, en punissant les enfants d’une manière éducative, pour le respect des droit de l’enfant. Il demande du fait même pardon à l’élève et aux parents de la victime, au nom de l’école.

Payne

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse