Ultime conseil des ministres de Matata

par -
0 431
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Au Gouvernement depuis quatre ans et sept mois, l’ex-Premier ministre Matata Ponyo a tenu son ultime conseil des ministres. Et ce, après qu’il ne soit remplacé à ce même poste par le député national Samy Badibanga Ntita, président du Groupe parlementaire UDPS et Alliés. Conformément à l’Accord politique susmentionné, le Premier ministre a la charge de former le Gouvernement d’union nationale dont la mission principale sera de conduire le peuple aux élections, tout en préservant les acquis économiques et sociaux des quinze dernières années. Il lui est aussi assigné comme mission, tout aussi prioritaire, d’œuvrer à l’amélioration du social de notre population.

De toutes manières, par plusieurs aspects le Premier ministre sortant est passé dans l’histoire. Tout d’abord par sa longévité : c’est à l’issue des élections législatives de 2011 que ce technocrate d’allure austère, originaire du Maniema dans l’Est du pays est désigné par la Majorité Présidentielle. Durant quatre ans, Matata Ponyo s’est attelé surtout au redressement de l’économie. Bourreau du travail, réputé pour ses arrivées au bureau avant le lever du soleil, issu du Bureau central de coordination (BCECO), il a toujours nourri l’ambition de stabiliser le cadre macro-économique du pays afin de rassurer investisseurs et créanciers. Aidé par la hausse du cours des matières premières, il peut se vanter d’avoir maîtrisé l’inflation et se targuer d’une croissance de 8%, aujourd’hui située à 4,3%. Mais le contexte international altère ce bilan rassurant, surtout que les conditions de vie des plus pauvres ne s’améliorent pas, et la croissance des inégalités accentue le mécontentement général. Matata Ponyo, au nom du Président de la République, a donc félicité ses ministres de toutes les performances engrangées, même si beaucoup reste encore à faire.

Tout en saluant le Premier ministre sortant, et son Gouvernement qui, avec dévouement, ont abattu un travail remarquable au cours des quatre dernières années, le Président de la République, lors de son discours sur l’état de la Nation devant les deux chambres du Parlement, a invité les compatriotes de tous les horizons, à unir leurs efforts à ceux du Gouvernement de la République pour résister avec courage et détermination, aux conséquences tragiques de la baisse actuelle des cours des matières premières. Et ce, au-delà de la préservation des acquis de la stabilité macro-économique retrouvée.

Et d’ajouter qu’un programme économique prioritaire, articulé en 28 mesures est actuellement en exécution afin de limiter les conséquences négatives de cette conjoncture, de renforcer la résilience de notre économie et de préserver les conditions de sa relance. Il mérite l’accompagnement de tous. Et la matrice essentielle de ce programme a pour axe principal, la diversification de notre économie, avec pour conséquence, la réduction de son extraversion, à travers la promotion d’autres secteurs porteurs de croissance dont, notamment, l’agriculture. Elle repose aussi sur la rationalisation des dépenses publiques. Ce qui a justifié la réduction du train de vie de l’Etat à concurrence de 30% des dépenses de fonctionnement.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse