Tueries de Mwanza-Lomba: De lourdes peines prononcées contre des militaires accusés de massacre

par -
0 464
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Huit militaires congolais ont été condamnés jeudi 6 juillet à des peines allant de 12 mois à la prison à perpétuité pour le meurtre de civils au Kasaï dans le centre de la République démocratique du Congo. A travers ce verdict, la Rdc aura démontré qu’il y avait de quoi lui faire confiance, surtout dans l’enquête internationale telle que préconisée par l’ONU. Et ce, surtout que la Rdc s’était engagée à traquer tous les auteurs de ces crimes crapuleux pour qu’ils soient punis conformément à la loi.

Selon notre source, le Tribunal militaire de Mbuji-Mayi jugeait au total 9 militaires: deux ont été condamnés à 20 ans, trois à 15 ans, un à 12 mois, a déclaré à l’AFP Me Bashile, un avocat de la défense. Deux militaires en fuite ont été condamnés par défaut à la prison à perpétuité, et le neuvième a été acquitté. Ce procès avait fait suite à la diffusion d’une vidéo dans laquelle on voyait des militaires tirer sur des miliciens présumés, pour la plupart désarmés, dans le village de Mwanza Lomba, dans le Kasaï-Oriental.

Pour rappel, la manœuvre au Conseil des droits de l’homme à Genève consistait à faire passer la victime pour le bourreau. Alors que les auteurs des atrocités du Kasaï sont connus, et certains de leurs commanditaires identifiés, le souhait était d’entraîner le Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU à condamner la RDC. La stratégie consistait à imposer, au Kasaï, une enquête internationale dont les dés étaient pipés d’avance.

A Genève, les Congolais, soutenus par d’autres diplomates africains, ont démontré que l’Etat congolais était en mesure de contrôler la situation. Tant il est vrai que la justice du pays travaillait déjà à la détermination des responsabilités, afin de punir les auteurs à la mesure de leurs horribles forfaits.

Les pourfendeurs de la Rdc ont cru convaincre le monde entier à tenir le pouvoir de Kinshasa ˗ qui met tout en œuvre pour éradiquer les atrocités et l’idéologie sanguinaire « Kamwena Nsapu »,- pour responsable des massacres. Ici aussi, personne n’a été dupe. Les délégations congolaises sont rentrées à Kinshasa victorieuses, dans la mesure où, la cause défendue était non seulement juste mais aussi entendue.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse