Trois produits contrefaits et n’ayant pas des principes actifs: Oly Ilunga interdit le COMBIART, le FANSIDAR et le COARTEM

par -
0 267
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le Gouvernement de la République, à travers le ministère de la Santé, est déterminé à protéger la population congolaise contre la contrefaçon qui a élu domicile dans le secteur pharmaceutique. C’est dans cet objectif que le ministre de la Santé, le Dr Oly Ilunga signé, le 14 novembre dernier un communiqué, dans lequel il informe le public que les services de l’Inspection Générale à la Santé ont constaté la présence sur le marché de la République démocratique du Congo des médicaments anti-malaria contrefaits.

Il s’agit de COMBIART 20/120 mg comprimé vendus actuellement sur le marché dont les numéros des lots (BN 7227908, boite de 12 cés, fabriqué en août 2016, à expirer en juillet 2018 ; BN 7227669, boite de 6 cés, fabriqué en juillet 2016, à expirer en juin 2018 ; BN 7227902, boite de 24 cés, fabriqué en août 2016, à expirer en juillet 2018 ; BN 7226992, boite de 12 cés, fabriqué en avril 2016, à expirer en mars 2018 ; BN 7227901, boite de 12 cés, fabriqué en août 2016, à expirer en juillet 2018, …).

Au-delà de ce produit, le ministère de la Santé cite aussi le FANSIDAR 25/5000 mg, avec comme numéro de lot 29722 et le COARTEM 20/120 mgr, ayant les numéros des lots F2153 et 2153. Pour le ministre Oly Ilunga, ces produits ont été importés frauduleusement en Rdc et les analyses des laboratoires ont révélé l’absence totale des principes actifs. Il est donc demandé à la population de ne jamais utiliser les produits ci-haut indiqués et de signaler toute vente de ces produits à l’Inspection Générale de la Santé.

Signalons que depuis que le Dr Oly Ilunga est à la tête du ministère de la Santé, il s’est distingué par des réformes, pour non seulement répondre aux besoins de la population, mais aussi pour une meilleure prise en charge des maladies.  C’est dans ce sens qu’il a bien géré le cholera et le virus Ebola. Il n’hésite pas de dépêcher des équipes sur terrain pour une riposte efficace et spontanée, sans oublier l’expérience  de la Rdc dans la gestion du virus Ebola. On a vu le ministre sur terrain avec les équipes de secours. Et pour la toute première fois, l’essentiel de l’effort a été fourni par le Gouvernement de la République, et les partenaires ne sont arrivés qu’en appui.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse