Troika spéciale du Gouvernement: Cap vers la stabilité de la monnaie et la maîtrise du taux de change

par -
0 466
Une vue du Premier ministre à l’Assemblée nationale/Ph. d’archives
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

A la suite de la réunion du Comité de pilotage des 28 mesures économiques urgentes présidée il y a quelques jours par le Président de la République, Joseph Kabila Kabange, des recommandations claires avaient été formulées, notamment celles liées à la stabilité de la monnaie et à la maîtrise du taux de change. Raison pour laquelle il s’est tenue une réunion de la Troïka spéciale du vendredi dernier présidée par le Premier ministre Matata Ponyo et qui s‘est penchée plus les instruments qui doivent permettre de contenir la liquidité monétaire et ainsi stabiliser la monnaie nationale, le Franc congolais.

Au cours de cette réunion, à en croire le compte rendu fait par Modeste Bahati, ministre de l’Economie nationale, au cours de cette réunion, il a été décidé de mette sur pied un comité restreint qui va approfondir la question, alors le pls rapidement possible, de manière à ce que la tendance haussière puisse prendre frein et que nous puissions examiner tous les facteurs qui contribuent à alimenter la liquidité monétaire qui fait que le taux de change se dégrade.

Pour rappel, les membres du comité de pilotage des 28 mesures économiques urgentes prises par le gouvernement, conduit par la Premier ministre, Augustin Matata Ponyo, se sont réunis mercredi dernier, au Palais de la Nation, autour du Président Joseph Kabila Kabange, pour faire le point de la situation, en vue de faire face à la crise économique qui n’épargne aucun pays du monde.

Modeste BahatiLukwebo, ministre de l’Economie et rapporteur du Comité de pilotage, qui faisait la restitution à la presse, a fait savoir, à l’issue de la rencontre, qu’il s’agissait essentiellement de savoir qu’est-ce qui a été fait et qu’est-ce qui n’a pas été fait, précisant qu’au cours de la dernière réunion de la Troïka, douze actions phares, qu’il n’a pas citées, ont été choisies parmi ces mesures, lesquelles, dit-il, découlent d’une action ultra-prioritaire.

A l’examen des dossiers qui ont été présentés par les différents ministères et services ainsi que la Banque centrale du Congo (BCC), a dit Bahati Lukwebo, il appert qu’aujourd’hui il est plus qu’urgent que soient booster toutes ces mesures, surtout celles jugées prioritaires, en vue d’accroitre les recettes et lutter contre les fraudes dans toutes leurs formes.

Pour le ministre Bahati, il était également question de mettre un accent particulier sur la vulgarisation de ces 28 mesures auprès de l’opinion publique, de même qu’il a été recommandé par le Président de la République de tenir régulièrement des réunions de concertation avec les secteurs privés, car la situation économique n’est pas bonne.

Il faut pour cela, a dit le ministre de l’Economie, une intervention énergétique, de manière que nous puissions agir rapidement sur les agrégats macro-économiques, notamment sur les taux de change et d’inflation et faire en sorte que, d’ici la fin de l’année, la situation puisse redevenir comme celle des cinq dernières années.

Les personnalités suivantes ont pris part à cette réunion, à savoir le Premier ministre, Matata Ponyo, le ministre d’Etat en charge du Budget, Michel Bongongo, le ministre de l’Economie, Modeste Bahati Lukwebo, le ministre des Mines, Martin Kabwelulu, le ministre des Finances, Henri Yav Mulang, la ministre du Portefeuille, Louise Munga Mesozi, le Gouverneur de la Banque centrale du Congo (BCC), Déogracias Mutombo et le Directeur de cabinet du Chef de l’Etat, Néhémie Mwilanya Wilondja.

(Jean-Marie Nkambua)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse