Tribalisme, népotisme et clientélisme à l’UDPS: Les parlementaires débout interpellent Tshisekedi

par -
0 566
une vue de Etienne Tshisekedi wa Mulumba
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

L’impunité, le tribalisme, le népotisme, le clientélisme et la cacophonie, sont là les maux qui gangrènent désormais l’UDPS, parti cher à l’opposant Etienne Tshisekedi wa Mulumba. Les « parlementaires débout » les ont tous dénoncé dans leur mémo adressé au lider maximo. Dans ce document, ils interpellent le Sphinx de Limete d’éradiquer ces fléaux au sein de leur cher parti. Aussi, ils  demeurent vigilants et sont prêts à tout mettre en œuvre pour la convocation rapide du dialogue et de ne compter que sur le peuple.

Les présidents de différents « parlements débout » de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), basé dans la ville de Kinshasa, parti politique cher à l’opposant traditionnel Etienne Tshisekedi wa Mulumba, viennent de signer un mémo à l’intention de leur guide-leader et président du parti. Quatre points sont abordés dans ce mémo : les remerciements à Dieu pour le rétablissement de la santé d’Etienne Tshisekedi, la situation générale de leur parti, l’appel à la vigilance après le conclave de Belgique et enfin une exhortation.

Quant aux deux derniers points, les « parlementaires débout » de l’UDPS/Kinshasa ont salué le conclave de Bruxelles. Cependant, vu les expériences de certaines plates-formes à l’époque telles que l’USOR, USDRAL, ASD, FPS…, ils exhortent leur président à la vigilance. « Car beaucoup sont là pour vous distraire et retarder la convocation du dialogue, d’autres vous utilisent comme blanchisserie et ils vous quitteront », s’adressent-ils au lider maximo de l’Udps dans leur mémo.

Pour eux, « l’allié naturel d’Etienne Tshisekedi et l’allié le plus sûr et fidèle reste le peuple ».  Les « parlementaires débout » de la base de Kinshasa de l’UDPS exhortent également à Etienne Tshisekedi d’éradiquer le tribalisme, le népotisme et le clientélisme au sein de l’UDPS. Aussi, de demeurer vigilant et de tout mettre en œuvre pour la convocation rapide du dialogue, « voie royale pour sortir le pays de la crise » et de ne compter que sur le peuple « votre allié de toujours ».

Les « parlementaires débout » dénoncent la cacophonie dans le parti

Considérant M. Tshisekedi comme « un homme que Dieu a envoyé pour faire sortir le peuple congolais dans la souffrance et la misère », les « parlementaires débout » de Kinshasa disent rendre grâce à Dieu du fait que leur leader – qui a quitté le pays le samedi 16 août 2014 pour besoin des soins à Bruxelles en Belgique – a totalement repris ses forces habituelles. Ils réitèrent leur confiance à l’opposant Etienne Tshisekedi et l’attendent au pays pour un accueil délirant.

Quant à la situation générale du parti, ils expliquent que l’Udps, parti créé avec des millions de compatriotes congolais représentés par les treize parlementaires (commissaires du peuple), est un patrimoine national. Ils estiment qu’aujourd’hui, si les opposants ont réaffirmé le leadership d’Etienne Tshisekedi au sein de l’opposition congolaise, c’est grâce, entre autres, aux activités intenses qui se passent au pays comme la matinée politique qui se tient chaque jeudi de la semaine.

Ils dénoncent cependant que cette matinée est combattue par certains de leurs propres cadres du parti, « qui veulent la cessation ou l’abolition de cette activité qui regroupe toute la base de la ville de Kinshasa. Ces cadres qui combattent la matinée politique sont ceux-là même qui entretiennent la cacophonie parmi les combattants ».

De l’impunité décriée au sein de l’UDPS

De ce fait, ils demandent à leur président du parti, l’opposant Etienne Tshisekedi, de mettre fin à l’impunité qui règne au sein du parti, après 34 ans d’existence, comme un système de bonne gouvernance. « Sans la justice et la démocratie, il n’y a pas le développement », se rappellent-ils de ce que leur leader les a enseignés. Ils se demandent alors comment aujourd’hui, 34 ans après la création de l’Udps, l’impunité et le non-respect des statuts règnent en maîtres dans le parti.

« La base réitère sa confiance au Secrétaire général Bruno Mavungu Puati pour avoir sauvé l’honneur du parti, en refusant toute compromission avec le régime en place (…) La base de l’Udps porte à la connaissance de l’opinion tant nationale qu’internationale que l’Udps n’est pas à vendre ni à faire loué. Méfiez-vous des escrocs. Parti du peuple, l’Udps ne sera pas achetée avec l’argent volé au peuple », note le mémo.

(Lepetit Baende)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse