Transport à Kimbanseke: Le quartier Mokali soulagé par Transco

par -
0 280
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Dans la commune de Kimbanseke, la société de transport en commun, Transco  a revu à la hausse le nombre de bus desservant cette commune. C’est dans cet ordre d’idée que la ligne Mokali- Marché central fonctionne voilà un mois, à la grande satisfaction des usagers de cette partie du district de la Tshangu, dans l’est de la capitale. Et, sur la liste de clients bénéficiaires du service et du trafic, s’ajoutent ceux qui fréquentent le quartier Mokali, venant des parties des communes telles que Barumbu, Gombe, Limete, Kasa Vubu, Kinshasa, etc., par l’usage des bus de la société Transco. Pour rappel, en effet, l’exploitation de la ligne Marché central-Kimbanseke par la route Mokali s’effectue via le boulevard Lumumba, jusqu’au terminus situé au terrain Siwambanza. Des maraichères du quartier se sentent soulagées, du fait que la société ait répondu un tant soit peu à leurs attentes. ‘’Auparavant, l’on se rendait à l’arrêt de bus Vodacom, situé de l’autre côté de la rivière Nsanga qui sépare la commune de Kimbanseke en deux parties. Donc, tout près du marché Ngandu, dans la partie sud-est de la commune’’, témoigne un père de famille.

Dans la même optique,  des centaines de familles établies dans cette partie de la capitale, dépensaient au moins trois cents (300) francs congolais pour se rendre à Kingasani, un des quartiers de la commune de Kimbanseke parmi les trente (30) que compte cette municipalité.

Quand le trafic permet à Mokali de se détacher de la ligne Kingasani

Déjà, le quartier Kingasani est connu pour la forte  démographie qui le caractérise, ainsi que son évolution rapide au fil des décennies, rapporte une source. Un passager abordé à bord d’un bus Transco confie : « des bus étaient bondés de monde. Il y avait des clients en nombre impressionnant sur la place de l’arrêt Transco, situé à quelques pas de l’Hôtel de Ville. Une source proche du service contrôle se souvient : « Tantôt, des clients se battaient pour avoir seulement une place assise, au départ du marché central ou du centre-ville de Kinshasa. Vers 17 heures, des voisins de kimbanseke, tel que des passagers en partance pour Masina, N’Djili et certains du quartier Kinkole (commune de la N’Sele) profitaient de l’occasion les permettant de se rendre à de bonhomme pour prendre un bus transco de la commune de N’sele, »indique la source.

Pour un contrôleur, kingasani et mokali sont  deux grands quartiers de la commune de kimbanseke. L’exploitation de la ligne mokali permette de relier plusieurs quartiers peuplés encore. Ils sont  au nombre de quatre à cinq quartiers mieux peuplé. Déjà tout au long de la route mokali, nous avons mabanza, mokali, kingasani et d’autre vient de ngomba… arriver au marché central est devenu facile car le bus termine la course jusqu’ à la porte de notre maison, nous y somme content, explique une cliente.

Aujourd’hui, quitter zando jusqu’à Kimbanseke-Mokali, est devenu  une affaire de rapidité, expliquent des clients  à l’arrêt de bus Transco Kimbanseke devant l’ex Kin-Mazière.

Pour certaines sources interrogées, il ne reste que de bonnes routes à construire, pour exploiter toute la commune de Kimbanseke jusqu’alors partiellement pénétrable. Cette entité vient pourtant à la troisième place, dans le top 5 des grandes communes en superficie de la ville de Kinshasa.

(Nzuzi richard, stagiaire)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse