Transféré depuis mardi soir à la prison de Makala: Koffi Olomide connaîtra son sort dans 5 jours

par -
0 896
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le patron du groupe Quartier Latin International, le chanteur Koffi Olomide a été envoyé au Centre Pénitentiaire et de Rééducation de Kinshasa (prison centrale de Makala)  depuis mardi 26 juillet 2016. Cela, après son inculpation pour “coups et blessures volontaires” sur la personne de sa danseuse Pamela.

Il se fait que cette affaire qui est largement relayée sur les réseaux sociaux découle du comportement du chanteur congolais, Koffi Olomide qui, le vendredi 22 juillet 2016 avait été filmé par une télévision kenyane à son arrivée à l’aéroport Jomo Kenyatta à Nairobi, où son groupe, le Quartier Latin International, devait livrer un concert. Tout le monde a vu le chanteur qui, oubliant le rôle qui est le sien, s’est permis, en direct, de donner un violent coup de pied à Pamela, l’une de ses danseuses.

Cette vidéo de la scène  loin de rencontrer l’approbation du public avait, au contraire, provoqué une vague de condamnations. Ainsi donc, toutes affaires cessantes, le chanteur a été expulsé du Kenya le samedi 23 juillet. Son concert a été annulé. Dans la foulée, les autorités zambiennes ont aussi annulé son concert qui était prévu cette semaine à Lusaka.

Interpellation de l’artiste

Il a été interpellé mardi matin à son domicile de Kinshasa. « Koffi est inculpé pour coups et blessures volontaires, trouble à l’ordre public, et d’autres infractions », a déclaré à l’AFP un haut magistrat sous le couvert de l’anonymat et d’ajouter que Koffi Olomide est inculpé pour coups et blessures volontaires. Il est présentement détenu sous un mandat d’arrêt provisoire et « sera présenté devant un Tribunal (le juge) dans cinq jours”, a-t-il précisé.

Une source pénitentiaire signale que : « Le camion qui a transporté l’artiste est arrivé dans l’après-midi à la prison centrale de Makala, provoquant une grande effervescence parmi les prisonniers », ajoutant que Koffi Olomide « est gardé à la cellule 14 du pavillon 8 », réservé aux célébrités.

Il a été arrêté après que le député congolais, Zacharie Bababaswe, ait déposé plainte contre lui. « J’ai saisi les autorités puisqu’il est inadmissible qu’après cet acte de barbarie sur une femme, Koffi Olomide soit reçu à son retour à Kinshasa “comme VIP par la Direction générale des migrations, DGM, alors que l’affaire a provoqué un tel tollé à travers le monde”, a déclaré l’élu de la majorité au pouvoir.

Récidivisme

Il s’agit « de réhabiliter cette pauvre danseuse car nul n’ignore que Koffi a des contacts dans l’appareil judiciaire ainsi qu’auprès des dirigeants dans le gouvernement congolais », s’est emporté l’honorable Zacharie Bababaswe.

En août 2012,  ce même artiste avait été condamné à Kinshasa à trois mois de prison avec sursis pour “coups et blessures volontaires” contre son producteur. Dimanche, la star de la musique congolaise avait tenu à présenter ses excuses à la télévision nationale. “J’ai sur la conscience le devoir de dire à mes amis que je m’excuse, que je regrette au plus profond de moi-même ce qui est arrivé. Il s’agit d’un moment de folie, d’un moment d’égarement”, avait-il affirmé.

Toutefois s’il est reconnu coupable de cette même infraction, Koffi Olomidé encourt cette fois-ci entre 8 jours et 6 mois de prison ferme.

(Affaire à suivre)

(Kingunza Kikim Afri)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse