Transco

par -
0 730
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le rapport 2014 évoque des perspectives d’élargissement du réseau d’exploitation

Le rapport 2014 de Transco dévoile des perspectives heureuses pour ce géant du transport en commun en RD Congo, dont notamment l’extension du réseau d’exploitation au-delà de la capitale. A cela s’ajoute le pari de franchir les standards de référence à l’échelle supranationale. Le directeur générale ai, Michel Kirumba Kimuha a exprimé cette détermination dans un discours, samedi dernier. C’était à l’occasion de la présentation solennelle du rapport su-évoqué. L’autorité a abordé son allocution en quatre points : la motivation profonde de la présentation du rapport d’activités au public ; le rappel des objectifs assignés à l’entreprise ; les réalisations de l’année 2014 et les perspectives d’avenir. « La motivation profonde de la présentation officielle du rapport d’activités n’est rien d’autre que la redévabilité, la dette morale ou, mieux encore, l’obligation que nous avons en tant que mandataire public, de rendre compte à la population congolaise tout entière, propriétaire de cette société, et à la presse dont le rôle est prépondérant dans la transmission de la bonne information et, surtout, dans l’éducation des masses », a-t-il relevé.

Un rapport d’activités distillé en cent et trois pages

Le rapport présenté sous format magazine, s’étend sur neuf (9) parties et 103 pages. La première est consacrée à l’introduction générale, la deuxième présente le comité de direction. La troisième et la quatrième s’étendent respectivement sur l’exploitation et la technique. Les ressources humaines et les finances sont abordées dans les parties cinquième et sixième. La passation des marchés, la conclusion et l’annexe font l’objet des trois dernières parties. « Le comité de gestion fait parvenir au ministère de tutelle un rapport mensuel », a indiqué le DG et, répondant aux préoccupations de la presse, il a notamment évoqué la maîtrise de l’effectif du personnel à 1947 agents pour 326 bus en exploitation, et l’acquisition récente de cinq (5) containers de pièces de rechange. Et d’ajouter : « Le chiffre d’affaire de l’année s’élève à environ seize milliards de CDF contre une prévision de 12 milliards », a-t-il relevé. L’orateur a exprimé, sur la même lancée, sa satisfaction du fait de l’implantation sur la place notamment de Gare centrale, du panneau d’information pour les passagers.

Dès début octobre dernier, a-t-il souligné, la nouvelle équipe a poursuivi l’œuvre sur le chemin tracé par la RATP-1 (partenaire d’assistance technique) avec les objectifs spécifiques suivants : préserver les acquis obtenus avec le partenaire su-évoqué ; suivre rigoureusement la mise en œuvre du Business Plan de Transco; concevoir et coordonner la mise en œuvre des projets de développement de cette société à Kinshasa et à l’intérieur du pays ; mettre en place un système de suivi des indicateurs de gestion et ceux de performance de l’entreprise.

Le pari d’une gestion rigoureuse des subventions de l’Etat

De tout l’éventail de perspectives d’avenir, le pari de la bonne gestion préfigure inlassablement. Dans son speech, le Dg a démontré que pour vaincre les grandes ambitions, la gestion rigoureuse des subventions de l’Etat s’imposait. A cet effet, il ressort ce qui suit de son message repris dans les onzième et douzième page du rapport d’activités : conquérir l’engagement constructif et honnête des agents, afin d’obtenir la meilleure contribution de chacun, capable de conférer à la société une telle performance aux standards les plus élevés et reconnus au niveau africain et international ; Garantir une gestion rigoureuse des ressources provenant de la subvention de l’Etat et des recettes d’exploitation suivant les orientations pertinentes du Business Plan de ce géant du transport en commun du Congo ; moderniser l’exploitation des bus pour leur meilleure rentabilité à l’aide des outils disponibles tels que le « tracking » des autobus, la billetterie électronique, les cartes magnétiques d’abonnement, les panneaux d’affichage des heures de passage des bus aux terminus, pour plus de convivialité et d’efficacité ; organiser le transport interurbain à l’aide des bus appropriés (bus climatisé avec des sièges confortables en velours) ; création des lignes particulières (de l’aéroport vers les grands hôtels) et les transports VIP pour les hôtes de marque ; accroître le parc automobile à 800 autobus dans la ville de Kinshasa, pour soulager un tant soit peu la demande de transport en commun estimé à 2000.000 de passagers payants par jour ; démarrer le transport en commun dans quelques grandes ville de la RD Congo, notamment à Kisangani et à Lubumbashi.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse