Traitement des travailleurs, vente du maïs à la Tanzanie

par -
0 674
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Bukanga-Lonzo : Le Directeur général rejette toutes les rumeurs

Une vue de la 1ère récolte de Bukanga-Lonzo/Ph. d’archives

Que se passe-t-il au Parc agro-industriel de Bukanga-Lonzo ? En effet, des rumeurs les plus folles se sont répandues dans toute la ville de Kinshasa, selon lesquelles, les Congolais qui travaillent dans ce parc sont payés en monnaie de singe, soit 2.000 à 3.000 Francs congolais par jour. Et les mêmes rumeurs de renchérir que les maïs produits par cette ferme à vocation industrielle ont été vendus en Tanzanie.

Ces rumeurs ne pouvaient pas laisser indifférent le Journal L’Avenir, celui qui a fait de la défense du pays et de ses institutions sa priorité. Il a donc dépêché ses fins limiers auprès de Mme Ida K. Naserwa, Directeur général du Parc agro-industriel de Bukanga-Lonzo, qui s’est d’abord étonnée de constater que certains Congolais ont du mal à soutenir les investissements qui ont été faits dans leur pays. Sinon, un projet comme le Parc agro-industriel a mobilisé beaucoup d’argent, chose qui doit mobiliser l’adhésion des Congolais et les pousser à s’approprier cet investissement.

Au sujet de ces rumeurs sur la maltraitance des travailleurs congolais, elle a expliqué qu’ils sont payés  correctement selon leurs capacités et leur rôle qu’ils jouent dans l’entreprise. Ils sont payés  selon le barème congolais, dit-elle.

« Vous avez parlé du maïs vendu en Tanzanie, c’est faux et archifaux », dit-elle, car selon elle, c’est vrai que nous avons accéléré les choses, parce qu’une initiative de l’envergure de Bukanga-Lonzo, pour que vous produisiez, ça vous prendrait deux à trois ans pour que tout soit en marche. Nous avons bousculé pour que sept ou huit mois après, on ait déjà la production. Ce qui fait que les choses comme la minoterie, sont encore en route entrain d’arriver.

En effet, le maïs produit à Bukanga-Lonzo est en train d’être moulu à Bwamanda et distribué dans les différents grands marchés (Marché de la liberté, Rond Point Ngaba, Pompage, Zigida, Matadi Kibala) pour essayer de quadriller la ville. Il n’y a même pas assez pour nous, comment on irait vendre en Tanzanie ?, se demande-t-elle. Et ce, avant de demander aux Congolais de ne pas oublier que Bukanga-Lonzo, ce n’est pas seulement le maïs, c’est un Parc agro-industriel. Donc, tout ce qui sera produit à Bukanga-Lonzo va être transformé avant d’être vendu. Pour ce qui est du maïs, il y a la minoterie qui est déjà là, mais nous attendons l’électricité qui sera disponible d’ici le mois d’octobre, pour faire fonctionner notre minoterie et produire la farine de maïs.

Au-delà de tout ce qui est maïs, Mme le DG rappelle qu’on va commencer l’élevage des poules, des poissons, etc., mais aussi des légumes que l’on va produire, une fois qu’on a de l’électricité. Ce sont des légumes produites sous les pivots d’irrigation et cela toute l’année, comme celles que nous importons aujourd’hui (pomme de terre, tomates, etc.).  Voilà qui la pousse à affirmer que Bukanga-Lonzo ne produit pas encore pour l’exportation, car il n’y a n’en pas assez.

Pour elle, la population est satisfaite des produits de Bukanga Lonzo. Malheureusement, dit-elle, il n’y a pas encore assez. Cela, parce qu’on est tiraillé : est-ce qu’on doit leur donner tout de suite la farine, ou commencer avec l’élevage des poulets ? Et ce, tout en insistant sur le fait que pour que notre poulet soit compétitif sur le marché, nous ne devons pas nous mettre à importer les aliments pour bétail. « Nous devons les produire nous-mêmes afin qu’on soit compétitif », explique-t-elle, tout en affirmant que la population est satisfaite. Et de renchérir qu’il n’y a pas encore assez, mais il y en aura. Et d’expliquer qu’en agriculture, la production va en augmentant. C’est-à-dire, au fur et à mesure qu’on avance, on corrige les défauts. Plus les années passent, plus on s’approche de l’objectif, celui de produire un tonnage. Bukanga-Lonzo ne pourra pas donc satisfaire Kinshasa, donc impossible d’exporter. Peut-être qu’un jour on va exporter, mais maintenant la Rd Congo a besoin de beaucoup de Bukanga-Lonzo.

(Jean-Marie Nkambua)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse