Traitement des footballeurs en médecine clinique: A qui la charge ?

par -
0 230
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Pendant la pratique du football, le joueur est exposé à des multiples risques de blessures ou de fractures. Cela peut sortir du cadre de récupération. Ce, en exigeant que le staff médical du club transfère l’athlète en médecine clinique. Mais à ce stade, à qui incomberait la prise en charge financière de l’athlète malade, blessé ou fracturé ?

Les clubs de football de la RDC recrutent à merveille. Par contre, lors d’un cas nécessitant une attention particulière sur le plan médical en général, l’athlète n’est pas pris en charge à la hauteur du niveau de son recrutement. Et en particulier lorsque la situation grave exige l’intervention de la médecine clinique, certains athlètes peuvent perdre leur carrière. Et en RDC, lorsque les situations désastreuses surviennent en football, l’athlète manque considérablement de soutien. Il trimbale avec les membres du staff médical çà et là pour réunir l’essentiel qui l’aiderait à se faire soigner.

Il y a certes des cas exceptionnels. Lesquels cas concernent les footballeurs de renoms. En dehors du fait qu’ils aient eu la chance de trouver les moyens de se faire soigner sans trop de tracasserie, il y a la commission de ceux qui rendent les démarches et tâches faciles.

Les difficultés que les athlètes victimes des fractures, blessures ou maladies exigeant l’intervention de la médecine clinique concernent tous les championnats et à tous les niveaux. Il est fréquent que les tout petits rencontrent des sérieuses complications au niveau des rencontres des quartiers. Cette situation peut endommager les membres du jeune athlète. Et ce dernier risque de garder un handicap grave et perdre le rêve de toute sa carrière. Et au niveau des grandes formations sportives, la situation n’est pas différente. Déjà qu’en médecine du sport avec les staffs du club, les traitements sont faits au juste minimum. A plus forte raison, comment se comporteraient les formations sportives en des cas plus grave ?

La responsabilité des cas médicaux en médecine du football comme pour des cas cliniques des footballeurs devrait revenir aux clubs. Cependant très souvent, l’athlète est remis à sa famille. Laquelle famille dans certains cas procède par des traitements phytothérapeute. Ce qui ne facilite pas le retour intact et garantie de l’athlète sur le terrain. Les techniques de récupérations sont parmi les préoccupations principales des médecins des clubs. Parce qu’en fait, la médecine du sport est essentiellement préventive. Et le travail fourni par le staff médical en amont permet d’aider le footballeur à éviter les blessures. Notamment à travers le « 11 PLUS », le document qui comprend les techniques d’échauffement pour prévenir les blessures. Car lorsque la situation s’aggrave, l’athlète souffre beaucoup pour trouver du soutien.

(Hana Kel)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse