Tout en demandant aux Sénateurs de rejoindre le siège du Sénat: Le FCC et le PPRD rejettent les décisions de l’interinstitutionnelle

par -
0 530

Au vu de l’actualité de l’heure marquée par un train de mesures prises ce lundi 18 mars 2019 à l’issue de la réunion interinstitutionnelle présidée par Felix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, Président de la République, le Front Commun pour le Congo (FCC), ainsi que le Bureau politique du PPRD, convoqué en réunion extraordinaire, rejettent toutes les décisions qui ont été prise à cet effet.

Le FCC, dans un communiqué signé par son Coordonnateur, Néhémie Mwilanya, relève qu’en tant que cadre de concertation ne disposant d’aucun pouvoir de décision, l’interinstitutionnelle ne serait fondée qu’à formuler des recommandations aux institutions constitutionnellement habilitées à prendre des décisions dans les matières ayant fait l’objet de ses délibérations.

« S’agissant du report sine die des élections des gouverneurs et vice-gouverneurs, le FCC rappelle que la Constitution confère à la seule Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), la compétence d’organiser les élections. C’est donc exclusivement à cette structure indépendante que revient la charge de fixer le calendrier électoral et le cas échéant, de le modifier », indique le communiqué, qui ajoute que pour ce qui est de la suspension de l’installation des sénateurs élus, il fustige la tentative de freiner le processus tant attendu du renouvellement du Sénat.

Voilà pourquoi le FCC encourage, par ailleurs, la poursuite des enquêtes pour faits de corruption et relève cependant que celles-ci n’ont pas pour vocation d’entraver le processus de mise en place des institutions. En définitive, préoccupé par la menace qui pèse sur la poursuite du cycle électoral, pourtant âprement négocié, le Front Commun pour le Congo invite toutes les parties prenantes au processus électoral à donner un sens à leur engagement, en œuvrant en faveur de son parachèvement. De ce fait, le FCC ne souscrit aucunement aux décisions sus indiquées qui vont à l’encontre de la Constitution, des lois de la République et de l’objectif susmentionné.

Le PPRD invite tous les Sénateurs élus le 15 mars 2019 à rejoindre au plus tôt le siège du Sénat

De son côté, le PPRD à travers son bureau politique se dit fortement préoccupé de voir que des mesures de si haute portée politique relevant les unes comme les autres des attributions claires d’autres institutions, en l’occurrence la CENI et la Cour constitutionnelle, soient prises dans un contexte aussi informel inspiré par des considérations politiciennes.

Le PPRD note qu’au regard des Institutions de la RD Congo, le contentieux électoral est exclusivement dévolu à la compétence des cours et tribunaux. En cas de contestation, le candidat qui se sent lésé peut, par la vole de son parti politique ou de son regroupement politique, se pourvoir en justice pour faire valoir ses droits ; comme il en a été des contentieux nés des élections du 30 décembre 2018, l’élection présidentielle en tôle.

« Le PPRD fustige la tendance antipatriotique consistant à discréditer sur base de rumeurs les élus directs de notre peuple que sont les députés provinciaux ou à jeter l’opprobre sur les honorables Sénateurs élus par ces derniers, sans égards au sacrosaint principe de la présomption d’innocence qui est constitutionnel », indique la déclaration du bureau politique, qui ajoute qu’à ce jour, le plus important c’est plutôt l’installation des bureaux définitifs de deux Chambres du Parlement, l’élection des Gouverneurs et Vice-gouverneurs et la formation du Gouvernement de la République qui devra sans délai se pencher sur les problèmes cruciaux de notre peuple dans un contexte d’équilibre entre les différents pôles du pouvoir d’Etat.

C’est pourquoi, dans une démarche constructive qui ne vise qu’à l’enracinement des valeurs démocratiques mises en œuvre depuis bientôt deux décennies, le PPRD rejette en bloc les mesures liées au blocage de l’installation des Sénateurs élus et au report de l’élection de Gouverneurs et Vice-gouverneurs. Le PPRD invite les différents acteurs politiques au respect des valeurs républicains, au respect de la Constitution de la République et des dispositions pertinentes de l’Accord globale et inclusif de la Saint Sylvestre du 31 décembre 2016. Enfin, le PPRD invite tous les Sénateurs élus le 15 mars 2019 à rejoindre au plus tôt le siège du Sénat en vue de la validation de leur mandat conformément à la Constitution et au calendrier de la CENI.

JMNK

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse