Tous experts des Nations Unies: Un Américain et un Suédois enlevés sur l’axe Bukonde-Tshimbulu

par -
0 591
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Dans un communiqué parvenu au Groupe de presse L’Avenir, signé par Lambert Mende, ministre de la Communication et Médias, le Gouvernement de la République indique qu’il a été informé de l’enlèvement, dans des circonstances non encore élucidées, de deux officiels des Nations-Unies, Michael Sharp de nationalité américaine et Zahida Katalan de nationalité suédoise, accompagnés de quatre Congolais sur l’axe Bukonde-Tshimbulu.

Et la Monusco de préciser que ces deux membres du Groupe d’experts sur la République Démocratique du Congo rattaché au comité du Conseil de Sécurité crée par la résolution 1533 de 2004 sont portés disparus. Les Nations Unies y compris la Mission de l’ONU pour la stabilisation en RDC, la MONUSCO, font tout ce qui est possible pour localiser les experts.

À en croire Lambert Mende cité par Jeuneafrique, les deux experts ont quitté Kananga dimanche 12 mars, capitale de la province du Kasaï-Central, et se sont dirigés vers la ville de Tshimbulu où des affrontements entre l’armée et des miliciens avaient fait une soixantaine de morts début février. Selon une source onusienne, les deux experts avaient rencontré le chef de poste de la Mission de l’ONU en RD Congo (Monusco) à Kananga avant de quitter la ville.

« Ce groupe qui sillonnait la province du Kasaï Central à moto, sans que les autorités locales e aient été informées, serait tombé, selon les premières indications, entre les mains des forces négatives non encore identifiées sur le pont Moyo à proximité du village Ngombe, secteur de Bukonde », souligne le même communiqué, qui ajoute que les autorités judiciaires du Kasaï Central viennent d’ouvrir une enquête afin d’identifier les auteurs de cet enlèvement et les traduire devant les juridictions compétentes pendant que les services administratifs et de sécurité s’emploient, de concert avec la Monusco, à obtenir la libération des personnes enlevées.

Soulignons que Michael J. Sharp, coordonnateur du groupe d’experts, et sa collègue Zaida Catalán étaient accompagnés par un traducteur congolais, tous à bord de motos conduites par trois autres Congolais, selon Lambert Mende.

Les experts de l’ONU travaillent indépendamment de la Monusco comme du gouvernement congolais, ce qui les conduit fréquemment à rencontrer leurs sources sans protection militaire. Les groupes d’experts de l’ONU sont chargés de rédiger des rapports annuels pour informer le Conseil de sécurité sur la situation intérieure des pays dont ils ont la charge. Les deux disparus enquêtaient sur l’insécurité dans le Kasaï-central. Cette province est depuis plusieurs mois en proie à la rébellion, sévèrement réprimée, de miliciens se réclamant du chef traditionnel Kamwina Nsapu, tué en août 2016.

Saper les relations entre la Rdc, les USA et la Suède

Le CEPADHO qui a appris avec un très grand regret de l’enlèvement ce lundi 13 mars de Messieurs Michael Sharp (Américain) et Zahida Katalan (Suédois) du Groupe d’Experts de l’ONU sur la Rdc, qualifie cet acte ignoble, qui se serait produit sur l’axe Bukonde-Tshimbulu, sur le Pont Moyo, proche du Village Ngombe, en Secteur de Bukonde dans la Province de Kasaï-Central où des inciviques non autrement identifiés les auraient embusqués. Les victimes étaient accompagnées par 4 Congolais.

Le CEPADHO exhorte les Autorités Congolaises et la MONUSCO à faire de leur mieux pour retrouver sains et saufs ces Officiels des Nations-Unies.  Cette Organisation estime que cet acte criminel vise à fragiliser les relations entre la Rdc et les États d’origine de deux onusiens.  A cet effet, le CEPADHO encourage la Police, l’Armée, les Services de Sécurité et la Justice Congolaise à ne pas faire plaisir aux ravisseurs, en leur laissant le temps pour cette sale besogne. Pour notre Structure, les ravisseurs doivent être démasqués, appréhendés et soumis à la rigueur de la loi.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse