Tourisme « La priorité, c’est l’infrastructure (…) » Aline Musoni

par -
0 485
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

A la foire internationale africaine du tourisme Indaba 2016, plusieurs pays africains et agences  ont exposés leurs produits et services. Parmi eux figurent le Rwanda. Un stand à la hauteur des ambitions du pays, celles de vendre « le Rwanda site touristique ». Avec Madame Aline Musoni, attaché du pays de mille collines à Pretoria, nous faisons le gros plan sur leurs présences à ce carrefour, qui s’est déroulé du 7 au 9 mai au Durban en Afrique du sud.

   Pour un pays comme le Rwanda, que peut justifier sa présence à Indaba 2016 ?

D’ailleurs, c’est la 3ème fois qu’on participe à Indaba, qui  est une porte ouverte pour nous où l’on rencontre les partenaires locaux d’Afrique du sud et ceux de l’étranger principalement, d’Asie, d’Amérique et d’Europe surtout de les pays de l’Europe de l’Est qui n’ont pas l’accès facile à nos pays africains. Indaba, c’est un vrai réseau où l’on peut vendre le Rwanda comme site touristique mais aussi attirer les investisseurs puisqu’il n’y a pas seulement le tourisme au Rwanda, y a aussi d’autres atouts.

Comment appréciez-vous le domaine touristique des sud-africains ?

Ils ont une avance sur nous, les partenariats qu’il faut et leur gouvernement met un gros paquet. En plus, ils ont des infrastructures que nous n’avons pas,… bref l’Afrique du sud est une nation qui a plusieurs éléments en un seul pays : océan, la fôret, les animaux, les montagnes, le climat parfait africain et occidental. Ce n’est pas nécessairement en termes d’argent mais seulement les voies sont établies pour arriver à toutes les destinations possibles. D’ailleurs le tourisme dans nos états africains, n’était pas une priorité. Il y a peut-être cinq ans que le voyage est devenu une culture des africains puis qu’avant les gens n’en avaient pas. Les distances ne sont plus des barrières entre les états.

Pour que des pays comme le Rwanda et la RDC mettent de l’attraction dans ce domaine, quelles sont les priorités ?

Mettre les infrastructures en place et se vendre. Ce n’est pas avoir les cinq étoiles (hôtels), rien que des routes. La nature, elle est là, non utilisée et on est plus concentré au modernisme, mais pour un tourisme rentable, les infrastructures d’abord.

(Onassis Mutombo, de retour de Durban)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse