Toujours prête à répondre aux besoins de la population

par -
0 554
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Tigo à la rescousse des enfants de la rue encadrés par l’association « Ndako Ya Biso »

Tigo Rdc est toujours proche de personnes en difficultés. C’est à ce titre que cette entreprise citoyenne s’est déployée hier dans la commune de Makala, afin d’octroyer des micro-crédits via Tigo Cash aux femmes de l’Ong « Ndako Ya Biso », afin de leur permettre de commencer un micro-commerce, leur donner les outils nécessaires pour subvenir aux besoins de leurs familles et ainsi leur permettre de sortir de l’extrême pauvreté qui pousse les enfants à se retrancher dans les rues.

La journée d’hier restera dans les annales tant de Tigo Rdc que de l’association « Ndako Ya Biso », soutenue par la Communauté Chemin Neuf et financée par plusieurs donateurs. A cette occasion, le Directeur général de Tigo Rdc, Mme Uche Ofodile a octroyé des micro-crédits via Tigo Cash aux femmes de l’Ong, afin de leur permettre de commencer un micro-commerce, leur donner les outils nécessaires pour subvenir aux besoins de leurs familles et ainsi leur permettre de sortir de l’extrême pauvreté qui pousse les enfants à se retrancher dans les rues. Et selon la politique de l’Ong, aucun intérêt n’est appliqué sur ces remboursements.

La cérémonie a commencé par la prière dite par le Révérend père Stéphane, qui a imploré la grâce du Saint esprit pour que la fête se déroule dans la joie. Par la suite, M. Mathieu a expliqué que le micro-crédit permet la réintégration des enfants dans les familles. Pour lui, parmi les causes qui font que les enfants aillent dans la rue, il y a la misère. Dans ce contexte, ne pas s’occuper de la misère peut pousser les enfants à y retourner. D’où la nécessité du projet qui permettra une auto-prise en charge. Dans un sketch, les enfants de « Ndako Ya Biso » ont, dans une scène, expliqué que ce l’Ong fait au quotidien et cela traduit le travail que le centre abat au quotidien pour la réinsertion et l’unification familiale.

Tigo vient renforcer le micro-crédit

Appelé à faire l’historique de « Ndako Ya Biso », le frère Jean-Pierre Golding a indiqué qu’à Kinshasa, il y a près de 25.000 enfants de la rue et l’association est là depuis dix ans. Et de dire qu’elle a commencé par accueillir les enfants et les écouter. Et elle a compris qu’ils n’étaient pas de sorciers, ni de bandits, mais ils sont victimes des égoïsmes et de l’irresponsabilité de l’homme.

Dans cette présentation, il a indiqué que son Ong a un dispensaire qui constitue un modèle sur toute la ville de Kinshasa et l’objectif n’est pas de les garder dans le centre, mais de les écouter en vue de leur réinsertion. Et en les écoutants, ils donnent les adresses et des négociations sont entamées avec les familles. Avec enivrions 200 enfants qui arrivent chaque année, l’association voudrait qu’ils réintègrent l’école. Entre-temps, elle cherche comment les mamans peuvent entreprendre des activités d’auto-prise en charge, pour subvenir aux besoins de leurs enfants. « Nous sommes très fier de la visite de Tigo pour renforcer l’activité de micro-crédit », a dit le frère Jean-Pierre Golding, avant d’ajouter que Tigo a accepté de nous appuyer pour assurer le remboursement des micro-crédits par Tigo Cash.

Par la suite est intervenu les témoignages de femmes qui ont eu déjà à bénéficier des micro-crédits de l’association « Ndako Ya Biso », qui ont expliqué que grâce à la bonne gestion, elles sont parvenues à s’occuper de l’éducation de leurs enfants sans gêne. A son tour, le Directeur général de Tigo Rdc, Mme Uche Ofodile, s’est dit très honoré de soutenir ce projet. « Nous aimons ces genres de projet pour prouver que nous sommes responsables et que nous aimons les projets qui ont un impact dans la société », dit-elle.

Elle a conseillé aux mamans de ne pas perdre l’espoir et Tigo cash continuera à les aider. De même aux enfants, elle leur a dit comment elle les aimait et Tigo va continuer à les aider. Pour ce faire, ils ne doivent donc pas perdre l’espoir, car ils sont l’avenir du pays. Tout juste après, elle a remis des téléphones à titre symbolique à deux femmes.

Responsable de cette municipalité, le bourgmestre de la commune de Makala, M. Moussa Abdoul a salué l’action de Tigo qui vient à la rescousse des enfants de la rue. Tout en réitérant son soutient à l’Ong, il s’est contenté d’avouer que ces enfants sont innocents et n’ont pas demandé d’être au monde. Le Congo de demain dépend alors de ce que nous aurons fait aujourd’hui, dit-il.

(Jean-Marie Nkambua)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse