Théâtre des massacres entre Hema et Lendu, Djugu : Ramazani Shadary en messager de la paix

par -
0 297
Ici, c’est le VMP Emmanuel Ramazani Shadary accueilli par le Gouverneur de la province de l’Ituri
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

La situation d’insécurité qui prévaut à Djugu dans la province de l’Ituri, faisant frontière avec l’Ouganda et le Soudan du Sud,  ne laisse pas indifférent le Gouvernement de la République. C’est dans ce sens que le Vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur et Sécurité y séjourne, pour tenter de trouver les voies et moyens pour mettre un terme à cette situation qui risque  d’impacter négativement sur le calendrier électoral si rien n’est fait.

Il revient  au Gouvernement de stopper net ce foyer de tension qui, s’il est négligé, pourrait s’étendre et prendre de l’expansion et une extension spatiale à même de compromettre aussi bien la paix chèrement acquise que le processus électoral dont le calendrier est désormais connu. Il faut donc, pour éteindre ce brasier, l’implication urgente des autorités politico-administratives tant nationales que locales.

Sinon, au dire des élus nationaux du coin, la situation déplorable vécue actuellement par la population de la chefferie Bahema Nord est inquiétante. Une chose est claire : il ne s’agit pas d’une guerre ethnique comme le prétendent les pêcheurs en eaux troubles qui se servent des réseaux sociaux pour tenter de mettre le feu aux poudres dans cette province qui, en fin du siècle dernier, était en proie à des violences interethniques d’une particulière cruauté entre les ethnies Hema et Lendu. Cette fois, on ne s’y trompe pas : les massacres perpétrés à Djugu dernièrement relève de la criminalité réprimée par le code pénal RD Congolais. Il n’y a pas la moindre hésitation quant à leur qualification. Aussi ceux qui les ont commis et leurs auteurs intellectuels, doivent-ils en répondre conformément à la loi.

« Je viens ici dans une mission de sécurité dans la province de l’Ituri. Je veux échanger avec tout le monde, avec les services, les autorités politico-administratives et à la fin de la mission, je vous dirais ce qu’on a fait et les solutions que nous avons adoptées », a expliqué Ramazani Shadary à son arrivée dans cette ville.

Le site de Bukavu clôture la formation

Pour rappel, c’est le Vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur et Sécurité, Emmanuel Ramazani Shadary a ouvert le samedi dernier le séminaire de formation des Administrateurs,  Administrateurs Assistants, Maires et Maires Adjoints. Et ce, dans l’objectif de mettre à niveau de nouveaux animateurs de la territoriale à travers  différents modules.  Cette formation lancée officiellement à partir de Buta dans le Bas Uélé se déroule simultanément sur six autres sites hormis Buta. Il s’agit du site de Bukavu (1) qui regroupe les provinces du grand Kivu et Maniema,  le site de Kamina (2) qui regroupe les provinces de l’ex-Grand Katanga démembrés, le site de Mbuji-Mayi qui regroupe les provinces de l’ex-Grand Kasaï (3), le site d’Inongo qui regroupe les provinces de l’ex-Grand Bandundu (4), le site de Mbadaka (5), qui regroupe les provinces de la Mongala et la Tshikapa et le site de Gemena qui regroupe les provinces du Sud et du Nord Ubangi (6).

Le site de Bukavu ayant terminé la formation, la clôture est intervenue hier dans la soirée et le Vice-Premier ministre était représenté par son Directeur de cabinet. Disons que sur une note de satisfaction que le séminaire de remise à niveau, organisé par le Vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur et Sécurité à l’intention des Administrateurs des territoires,  et leurs assistants et les Maires de villes et leurs adjoints récemment nommés par le président de la République, s’et clôturé. Pendant trois jours d’échanges, de partage et de réflexions, les participants ont été édifiés sur leur rôle à jouer dans l’administration de la territoriale. Dans un communiqué final, les participants ont remercié l’autorité de tutelle, le Vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur et sécurité qui a bien voulu renforcer leurs capacités en matière de gestion des entités territoriales décentralisées et déconcentrées avant  leur déploiement.

« Par rapport au séminaire de formation qui a eu lieu, pendant trois jours, nous nous sentons capables de pouvoir gérer. La patrie doit attendre de nous  la bonne gouvernance », se sont exprimé les participants. La Rdc étant résolument engagée vers les élections cette année, le Gouverneur du Sud-Kivu, Claude Nyamugabo n’a pas manqué d’attirer l’attention des participants sur leur rôle d’encadrer la population. « Je salue l’assiduité des participants, et je suis satisfaits et convaincu que les agents de la territoriale formés mettront en pratique les notions qu’ils viennent d’apprendre dans le cadre de l’encadrement de notre peuple », dit-il. Notons qu’une soixantaine des participants venus des provinces de ce site ont pris part à cette formation.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse