Tête-à-tête Joseph Kabila-Denis Sassou Nguesso

par -
0 530
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

*L’état de coopération et le dialogue au menu

Les questions en rapport avec l’état de coopération bilatérale entre la République démocratique du Congo(Kinshasa) et la République du Congo(Brazzaville) ont  été au centre de l’entretien, à huis clos de plus de deux heures, que le Président Joseph Kabila a eu vendredi, au Palais de la Nation, avec son homologue du Congo Brazzaville, Dénis Sassou Nguesso. De même, le Président du Congo-Brazzaville a mis son séjour kinois à profit pour tenter de convaincre le Rassemblement à se joindre dialogue qui a déjà démarré depuis le 1er septembre dernier.

Dans un communiqué remis à la presse à l’issue de cette rencontre, il est indiqué que cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la coopération entre les deux Etats et fait suite à la visite effectuée par le Président Joseph Kabila à Oyo (République du Congo) le 27 juin 2016.

Au cours de leur entretien, poursuit la source, les deux Chefs d’Etat ont échangé sur la situation prévalant dans leurs pays respectifs et discuté des questions bilatérales, notamment l’amélioration continue de la circulation des biens et des personnes ainsi que les aspects touchant à la préservation des écosystèmes au lendemain de la signature de l’accord de Paris du 22 avril 2016 sur les changements climatiques, vu l’importance des forets du Bassin du Congo dans la mise en œuvre des objectifs de développement durable.

Les deux Chefs d’Etat ont, par ailleurs, fait un large tour d’horizon sur la situation générale dans le monde et en Afrique centrale à la veille de la 71ème session de l’Assemblée générale des Nations Unies qui se tiendra  New York  à partir du 13 septembre 2016, avant de condamner, à cet égard, la vague de violences terroristes dans la région et à travers la planète, laquelle n’a pas épargné la République démocratique du Congo dans sa partie Est, particulièrement dans le territoire de Beni.

S’agissant du processus électoral, les deux personnalités ont noté la maturité des acteurs politiques congolais ainsi que les progrès accomplis vers la tenue effective du dialogue politique national, tout en encourageant une participation inclusive de toute la classe politique congolaise, sous le couvert du facilitateur international désigné par l’union africaine et appuyé par un groupe de soutien international.

La tenue avec succès des travaux du Comité préparatoire et l’ouverture effective du dialogue proprement dit constitue, à cet effet, des pas importants sur la voie de l’organisation  des élections crédibles et apaisées et, partant, de la stabilité de la République démocratique du Congo et de la région, souligne le communiqué.

Au terme de leurs échanges, les deux Chefs d’Etat se sont félicités de l’excellence des relations de fraternité et de bon voisinage existant entre leurs pays et ont convenu de se rencontrer à nouveau, dans un délai et en lieu qui seront fixés par voie diplomatique, en vue de poursuivre les échanges fructueux amorcés entre eux, conclut le communiqué.

Dans son déplacement de Kinshasa, le Président Sassou était accompagné de MM. Raymond Zéphirin Mboulou, ministre de l’Intérieur, de la décentralisation et du développement local et Jean-Claude Gakosso, ministre des Affaires étrangères, de la coopération et des Congolais de l’Etranger. Du coté de la Rdc, les personnalités suivantes ont été conviées à cette rencontre, à savoir Aubin Minaku, président de l’Assemblée nationale, Léon Kengo wa Dondo, président du Sénat, Evaristé Boshab, Vice-Premier ministre de l’Intérieur et sécurité et Raymond Tshibanda Ntungamulongo, ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale.

Le Rassemblement chez Sassou

Des sources sûres, nous apprenons que le Président Denis Sassou Nguesso a reçu le Rassemblement, avec en tête le président du comité de sage, Etienne Tshisekedi et le président du G7, Charles Mwando Nsimba. A suivre le compte-rendu fait par Martin Fayulu de l’ECIDE, il était question pour le Rassemblement de lui remettre son cahier des charges, tout en attendant une réponse claire. Cette initiative du reste louable, est à placer dans le cadre de ce que certains politiciens ont dit, qu’il fallait ratisser large, afin de dissuader les gros poissons à venir au dialogue. Un travail qui semble être déjà compliqué, vu l’intransigeance du sphinx de Limete.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse