Tête-à-tête Aubin Minaku – Guy Nzuboua

par -
0 802
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

APF-Afrique : Libreville abrite la 8ème Conférence des Présidents

La 8ème Conférence des Présidents des Assemblées parlemantaires de la Francophonie (APF), sections africaines, se tiendra à Libreville, au Gabon du 3 au 5 mars prochain. C’est ce qu’il sied de retenir à l’issue de la rencontre hier à Kinshasa, entre le Président en exercice de l’APF Aubin Minaku, Président de l’Assemblée nationale de la Rd Congo, et son homologue Guy Nzuboua de l’Assemblée nationale gabonaise.

En sa qualité de Président en exercice de l’APF, le Président de l’Assemblée nationale de la République démocratique du Congo Aubin Minaku Ndjalandjoko a reçu hier, au Palais du peuple, son homologue Guy Nzuboua de l’Assemblée gabonaise.

Une double mission

Ce dernier, doyen des Présidents d’Assemblées en Afrique francophone, a fait le déplacement de Kinshasa pour deux raisons essentielles. D’abord présenter de nouveau ses félicitations au Président de l’APF Aubin Minaku, porté à ces fonctions depuis juillet 2015, pour un mandat de deux ans. Ensuite, parler de la tenue prochaine, à Libreville capitale gabonaise, de la 8ème Conférence des Présidents des Assemblées parlemantaires de la Francophonie (APF), sections africaines.

Pour mémoire, lors de la 7ème Conférence de cette organissation à Dakar, au Sénégal, M. Guy Nzuboua avait sollicité et obtenu de ses pairs la tenue de la procahine conférence à Libreville. « J’ai donc fait le déplacement d’aujourd’hui pour venir obtenir l’accord du Président en exercice , avec le concours du Chargé des missions Afrique, pour que nous puissions organiser cette conférence du 3 au 5 mars prochain à Libreville. Ce que le Président Aubin Minaku a bien voulu accepter », a-t-il declaré au sortir de l’audience.

Au menu de la la prochaine conférence

Prenant la parole à son tour, le Président de l’APF Aubin Minaku a précisé que, selon la coutume, l’ordre du jour, ici de la 8ème réunion, est peaufiné par celui qui invite. En clair, c’est l’Assemblée gabonaise, par le biais de son Président, de surcroit doyen des Présidents des Assemblées parlementaires de l’APF avec ses 20 ans d’expérience, qui a cette charge.

Cependant, l’on retiendra avec Aubin Minaku que lors de cet entretien, les parties ont estimé qu’il faille « tabler sur deux questions essentielles : l’Appropriation des décisions de la CoP21 par les Chambres législatives de l’Afrique ; et la Problématique des médias électroniques ».

Une précision de taille avec le Président Minaku : « en amont de la CoP21, les Africains avaient adopté une ‘’déclartion dite de Brazzaville’’ en rapport avec le premier point inscrit à l’ordre du jour ». Quant au deuxième point, relatif à la problématique des médias électroniques, il a souligné qu’il s’agit d’ « une préoccupation sulevée par un parlementaire de la Rdc », il y a de cela moins d’un an. Fière chandelle donc aux Congolais !

Avant de clore, le speaker de l’APF a informé qu’il se tiendra aussi, au niveau internantional, une réunion du Bureau de l’Organisation, à la fin de ce mois à Cambodge, en vue de préparer la prochaine Assemblée génarale de l’APF, à Madagascar, en juin 2016. Ce, en prévision du grand Sommet de la Francophonie à venir.

(Emmanuel Badibanga)

 

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse