Territoires de Mambasa (Ituri) et de Beni (Nord-Kivu)

par -
0 2140
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Les Mai-Mai Simba et les Jihadhistes ADF-NALU jettent sur la rue de nombreuses familles de déplacés

Les Mai-Mai Simba

Dans un communiqué parvenu à la rédaction de l’avenue du Bas-Congo, dans la commune de la Gombe, le Centre d’Etude pour la Promotion de la Paix, de la Démocratie et les Droits de l’homme (CEPADHO) est préoccupé par le drame humanitaire que traversent en ces jours les Territoires de Mambasa et Beni dans les provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu.

Ce drame humanitaire qui résulte des attaques à répétition des Mai-Mai Simba pour le Territoire de Mambasa (Ituri) et les Jihadhistes ADF-NALU pour le Territoire de Beni (Nord-Kivu) jette sur la rue de nombreuses familles de déplacés et influe négativement sur la rentrée scolaire de l’année 2015-2016.

S’agissant du Territoire de Mambasa, les récentes attaques des Mai-Mai Simba aux villages Lelesi, Wamba, Kasoko et Mitume dans le Groupement de Bangole en Chefferie des Babila-Babombi viennent de plonger 931 ménages dans les agglomérations de Makumo, Biakato et Alima, des familles sans assistances humanitaires venues s’ajouter aux milliers d’autres ayant fuit les atrocités des ADF en Territoire de Beni.

Quant au Territoire de Beni, le CEPADHO note des incidences sur la rentrée scolaire notamment à : OICHA (Chef-lieu du Territoire), où l’Institut Mbimbi (occupé par les familles des pygmées) ainsi que l’Ecole Primaire Mwangaza ont raté la rentrée scolaire prévue pour ce lundi 07 septembre; Maimoya, où sur 7 Écoles, 3 seulement ont connu une rentrée timide; Mukoko, Upira, Kokola et Linzo dans le Groupement de Bambuba-Kisiki en Secteur de Beni-Mbau où aucune porte d’école n’est encore ouverte, l’ensemble des habitants étant encore déplacés suite aux attaques récurrentes des Terroristes ADF-NALU.

Le CEPADHO qui déplore cette situation en alerte toutes les Ong et Agences Humanitaires pour une réponse d’urgence. Cette organisation attire par ailleurs l’attention du Gouvernement Congolais et de la MONUSCO sur la nécessité de pacifier immédiatement la zone, d’apporter l’assistance humanitaire aux familles des déplacés et d’appuyer le système éducatif de ces milieux déchirés par la guerre.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse