Territoire Masisi dans le Nord-Kivu: Près d’une centaine de disparus dans une catastrophe

par -
0 484
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

S.O.S. Des pluies diluviennes à la base d’une très grande catastrophe naturelle en territoire de Masisi, dans le Nord-Kivu. Bilan : une dizaine de morts et une centaine de disparus.

Un communiqué nous parvenu du Centre d’études pour la promotion de la paix, la démocratie et les droits de l’homme « CEPADHO », rapporte qu’une véritable catastrophe humanitaire vient de s’abattre sur le territoire de Masisi dans la province du Nord-Kivu.

Selon cette Ong de la Société civile œuvrant très activement dans l’Est de la République, au moins six villages des groupements : Mupfunyi-Matanda et Mupfunyi-Kibabi en chefferie de Bahunde ont été dévastés le soir de mardi 19 septembre 2017 à la suite des pluies diluviennes.

Dans son bulletin d’informations, le CEPADHO rapporte que des informations en sa possession signalent que les rivières Mumba, Osso, Mululu et Luoo traversant les villages des mêmes noms ont été en crue et ont débordé de leurs lits pour emporter plusieurs habitations aussi que leurs occupants. Il indique que les villages les plus touchés sont notamment Bihambwe, Matanda, Rubaya, Kalambayiro, Buramo et Mema.

Des sources de cette Ong renseignent que le village de Bihambwe (avec au moins 5000 habitants) a été très affecté plus que les autres villages. Le bilan provisoire sur le plan humain fait état d’une dizaine des morts et une centaine des disparus.

Jusqu’à hier soir, confie le coordonnateur-directeur exécutif du CEPADHO, Me Omar Kavota, au moins 92 disparus étaient identifiables. Quelques rescapés des eaux et de décombres ont été trouvés blessés.

Parmi lesquels, certains sont admis au centre de santé de Bihambwe; d’autres en état très critique (au nombre de six) sont acheminés à l’Hôpital général de Goma au chef-lieu de la province du Nord-Kivu. Quant aux dégâts matériels, un chiffre non exhaustif de 102 maisons emportées par les éboulements est avancé.

Présentement, précisent les mêmes sources, une délégation provinciale composée de trois ministres provinciaux (dont celui en charge de la Santé), trois députés provinciaux (élus de Masisi), une équipe de la Protection civile et de la Croix-Rouge en provenance de la ville de Goma est arrivée sur place. Elle procède à l’évaluation des dégâts et à apporter les premiers secours aux victimes.

Le CEPADHO, dont la devise est « Paix-démocratie-droits humains » se dit donc préoccupé de cette situation macabre. Il encourage à cet effet les autorités provinciales et nationales ainsi que les organisations humanitaires, à assister urgemment la population sinistrée.

Cette organisation de la Société civile du Nord-Kivu recommande enfin à l’État congolais à délocaliser l’ensemble de la population habitant au bord des rivières précitées, en vue d’éviter que pareille catastrophe ne se reproduise encore dans l’avenir.

(Lepetit Baende)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse